TOUBA - Modou Bara Dolly Mbacké exprime son ras-le-bol : « Depuis 2012, je suis humilié au sein de l’Apr. J’ai toujours été préféré à des arrivistes et à des opportunistes »


 
 
 
« Je donne rendez-vous bientôt aux Sénégalais pour la suite que j’apporterai à ma carrière politique ! » Cette phrase sera sans doute, celle qui aura le plus attiré l’attention. Serigne Modou Bara Dolly Mbacké va-t-il tourner le dos au Président Macky Sall pour militer ailleurs ou retourner dans ses champs ? Nul ne sait pour le moment mais, quand-même, c’est un chef religieux « déçu et fortement marqué par les humiliations » qui aura finalement choisi de crier son ras-le-bol.
 
Visiblement démobilisé, Serigne Modou Bara Dolly Mbacké listera les affronts à lui infligés par le Chef de l’État, patron de l’Apr qui, dit-il, l’a préféré depuis 2012, à des responsables politiques arrivistes ou opportunistes et  jamais présents en temps de galère. Pour ce faire, le chef religieux et leader politique a convoqué hier, mercredi, une grande assemblée générale à laquelle étaient venus répondre ses proches et militants.
 
C’est ainsi qu’il choisira, d’emblée, de déclarer sa désapprobation sur le choix de Serigne Fallou Mbacké Galass Kaltum comme tête de liste départementale. « Ce qui me fait mal, c’est que celui-ci avait préféré quitter la barque marron-neige pour aller naviguer auprès d’Idrissa Seck au moment où on avait le plus besoin de bras. Avant cette défection, ce monsieur était élu député mais tout le monde peut constater que jamais, il n’a une seule fois défendu le Président à l’hémicycle ».
 
Il poursuit son réquisitoire.
 
« Depuis que je suis avec le Président, j’ai enchaîné les malheurs et les déceptions. J’ai connu un accident de véhicule et des humiliations face à mes jeunes frères qui ont bénéficié tous les deux d’un mandat à l’assemblée nationale alors que moi, je n’ai été nommé à aucun poste de responsabilité significative. Alors que je m’y attendais le moins, lors des législatives de 2017, j’ai aussi été préféré à un nouveau venu en la personne de Serigne Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma. Et pourtant à la défaite de celui-ci, c’est moi qui étais parti déposer des recours pour extirper des mains de mes propres frères leur mandat de député. J’ai préféré mon parti aux liens de parenté, par conviction. Qu’est-ce qui est arrivé par la suite ? Cheikh Abdou Gaïndé Fatma Bali a été nommé ministre conseiller, et moi, il ne m’a été rien proposé sinon un poste de conseiller chez Mme Aminata Mbengue Ndiaye que j’ai refusé (…). Et c’est pour m’humilier davantage, en perspective des élections législatives prochaines qu’on est venu me demander mes documents dans le seul but de me contenir et me faire croire que j’étais dans leurs plans. Aujourd’hui, je viens de me rendre compte que c’était pour me rabaisser  davantage. »
 
Loin de dire s’il quittait là et maintenant l’Apr ou arrêtait désormais de cheminer aux côtés du Président Macky Sall, Serigne Modou Bara Dolly se limitera à rappeler avoir essuyé des coups de feu à Touba, avoir encaissé des accusations déshonorantes pour son mentor. « Il y a des choses que je saurais accepter. Même lui Macky avait refusé l’humiliation que Wade avait voulu lui infliger ».
Jeudi 9 Juin 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :