Mouhamadou Lamine Lahi: « Nous devons faire de cet Appel un moment privilégié de prières pour la paix. »


La situation nationale du pays marquée par de récentes manifestations ayant conduit à la mort d’un étudiant à Saint-Louis et des dégâts dans plusieurs localités a interpellé la communauté Layène qui prône la paix à l’occasion de la célébration de la 144ème anniversaire de l’Appel du Mahdi.

« Le pays traverse des moments difficiles au moment où on se réunit ici pour commémorer l’anniversaire de l’appel du Mahdi. Il ne faut surtout pas minimiser ces instants de communion (..) Il fut un temps le pays avait été secoué mais on a fait appel à Seydina Limamou Lahi (Psl). Si le pays traverse à nouveau des troubles et que l’anniversaire de l’Appel se pointe, c’est un défi chez nous pour le triomphe de la paix dans le pays. Nous devons faire de cet Appel, un moment privilégié de prières pour la paix. », a confié le religieux qui met en garde tous les acteurs de la vie politique et sociale du pays.

« Je rappelle ce que Seydina Issa avait dit en son temps. Il avait soutenu que dans ce pays, on peut s’y détruire mais pas le détruire. », a indiqué Mouhamadou Lamine Lahi. Il les a notamment tous interpellés à ne pas réveiller les démons de la désunion au Sénégal.

« La quête du pouvoir doit avoir des limites. Si cela aille jusqu’à la perte de vies humaines, compte sera rendu devant Allah. Pour celui qui convoite le pouvoir et celui qui y trône tous rendront compte devant leur Créateur. », a déclaré le religieux qui appelle, à cet effet, au sens du dépassement.

« Le Mahdi n’a pas recommandé d’aller se battre. Il n’a pas recommandé de tuer. Ce qu’il nous a légué, c'est la religion », a dit Mouhamadou Lamine Lahi.

Samedi 10 Février 2024
Moussa Beye




Dans la même rubrique :