ENTRETIEN / Morts d’élèves en plein cours d’EPS… Certificats médicaux de complaisance…Profs d’Eps coureurs de jupons ?… Tenues sexy des élèves - filles… ABDOU DIA, Sg du SEEPSS rougit.

C’est devenu fréquent d’entendre que des élèves ont perdu la vie en pleine séance d'éducation physique. En quelques mois, 03 ont été dénombrés dont le dernier en date répertorié à Thiès, au lycée François Xavier Ndione.

C’est aussi fréquent ces histoires d’amour entre profs et élèves … Suffisant pour interpeller Abdou Dia, professeur d’éducation physique et sportive. Ces collègues sont, malheureusement, au devant de l’actualité assez fréquemment.
Dans cet entretien qu’il accorde à Dakaractu, il s’est voulu clair balayant toutes les accusations et dégageant toutes formes de responsabilités.


1 - Abdou Dia, grand sportif et professeur d’Eps! Comme présentation, cela vous va ?
 En effet, je suis professeur d'éducation physique et sportive au Cem Gaïndé Fatma de Mbacké et je suis aussi le secrétaire général national du SEEPSS.
SEEPSS veut dire Syndicat des Enseignants d’Éducation Physique et Sportive du Sénégal. Il a été créé il y a de cela deux ans et il est affilié à la centrale CNTS/fc de Cheikh Diop. Je suis aussi un grand féru du sport et un fervent supporter de l’Olympique de Marseille. J’ai aussi exercé le métier d’entraîneur, un métier que j’aime beaucoup.
 
2- Des enfants qui meurent en plein cours d’éducation physique, on en voit souvent au Sénégal. Vous sentez - vous quelque part responsable, vous professeurs d’Eps ?
 Notre responsabilité civile et pénale ne peut être engagée dans la mesure où le travail préalable que l'inspection médicale des Écoles doit faire, à savoir satisfaire à la visite médicale des élèves avant le démarrage des enseignements-apprentissages, n'est jamais réellement fait. Par conséquent, on ne saurait être tenu pour responsable de ce qui pourrait éventuellement arriver à un élève. Le phénomène commence à prendre des proportions inquiétantes et c'est la raison pour laquelle le syndicat avait tiré sur la sonnette d'alarme depuis plusieurs mois. Donc, ce n'est qu'au plan moral que nous, enseignants d'Eps, sommes affectés car personne ne souhaite à un élève de mourrir en plein cours d'Eps. Nous avons porté le plaidoyer auprès du Ministre de l'éducation lors de l'audience qu'il nous avait accordée. Donc c'est aux autorités de faire le travail nécessaire pour que de pareils accidents aussi dramatiques ne puissent  plus se reproduire.

3- Vous pensez réellement qu’il y’a des certificats médicaux de complaisance ?
 On ne peut pas être catégorique sur la question notamment par rapport à la délivrance de Certificat médical de complaisance. Force est de reconnaître cependant, qu'il y a un manque de sérieux dans le cadre de la prise en charge médicale des élèves.  L'inspection Médicale des Écoles doit revoir ses stratégies car avant de dérouler les cours, on doit avoir la certitude que l'élève mis à notre disposition ne souffre d'aucune maladie pouvant l'empêcher de faire l'Eps. Les responsabilités doivent être situées pour éviter les pertes en vies humaines.
 
4- Pourtant on vous accuse souvent de pécher dans la mesure avec des activités physiques excessives ?
Je ne suis pas d’accord. Je dis même que c’est une grave accusation, car tous les enseignants d'Eps ont reçu une formation adéquate. Au plan de la pédagogie, il y’a de manière assez précise une manière de procéder avant tout exercice et le respect du dosage est de rigueur car, généralement,  les enseignants d'Eps sont reconnus pour leur engagement et leur amour pour le métier.  Parfois il peut y avoir des brebis galeuses comme dans toutes les autres disciplines, mais cela ne saurait justifier que l’on mette tous les autres dans le même sac. Nous faisons partis des meilleurs fonctionnaires du système scolaire Sénégalais.
 
5- Il y a aussi que beaucoup d’entre vous ignorent le b.a-ba de la médecine. Une petite initiation vous aurez, peut-être, permis de sauver des vies ?
 À ce niveau, on est pas censé savoir beaucoup de choses sur la médecine.  Mais les gestes de premier secours et la conduite à tenir devant un cas quelconque de santé en plein exercice physique sont d'une grande importance. Parfois, les enseignants d'éducation physique et sportive vont à la conquête des connaissances avec des formations sur la médecine du sport.  Récemment, moi-même j'ai participé à un atelier de formation en auxiliaire de la médecine du sport à l'université Gaston Berger de Saint-Louis pour renforcer mes capacités. Des modules de formation sont aussi disponibles en collaboration avec la Croix-rouge sur les gestes de premier secours.  Autant d'initiatives qui participent à amoindrir le risque d'accidents lors des séances d'Eps. Nous ne sommes pas des médecins mais, comme tout bon père de famille, rien ne nous empêche d’aller acquérir, comme vous dites, ce b.a-ba parce que c’est toujours utile en classe et ailleurs.

6-  Que répondez-vous à ceux qui disent que votre métier est percé de partout par des gens qui devraient tout faire sauf enseigner l’éducation physique ?
Je suis d'accord car des gens sortent de nulle part pour intégrer notre corps. Ce qui n'est pas du tout normal.  Car nous intervenons sur de sujets sensibles et il ne faut pas risquer la vie des élèves en faisant du n'importe quoi.  C'est aux autorités de tout faire pour sécuriser l'école et ses composantes. Mais laisser n'importe qui devenir professeur d'éducation physique et sportive, surtout dans le privé sans aucune formation professionnelle et pédagogique est une erreur grave. L'Eps n'est pas une discipline pour amuser les élèves, mais elle nécessite des connaissances extra muros d'une importance particulière et capitale dans le système éducatif.
 
7- Les professeurs d’éducation physique, des coureurs de jupons avec des élèves comme cibles ( du moins certains d’entre eux ) ? Êtes-vous appâtés par les tenues parfois trop sexy des enfants ?
Ce point de vue n'est pas partagé car nous sommes avant tout des éducateurs et que notre mission est de donner un savoir-faire et d’octroyer un bien-être aux futurs dirigeants de ce pays. Nous avons la tâche de préparer les enfants à devenir de bons citoyens Sénégalais. 
 
Vous savez, on ne peut pas être dans la tête de tous les enseignants d'Eps, mais force est de reconnaître aussi que nous sommes parfois des victimes car la provocation est d'une telle ampleur qu'on est parfois obligé d'agir inconsciemment. Mais l'éthique et la déontologie doivent toujours prévaloir sur nos sentiments et pulsions.  Dieu merci, nous avons acquis plusieurs années d'expérience dans le domaine. Par rapport aux tenues des élèves, on éprouve d'énormes difficultés car souvent ça frise l'arrogance et les parents d'élèves doivent aussi être plus regardants sur l'habillement de leurs enfants.

8- Vous avez un syndicat.  Quels sont les objectifs de ce syndicat ?
 Vous savez, la création d’un syndicat des enseignants d'Eps a toujours été un vœu du fait de la particularité de la discipline. Les syndicats classiques veulent nous défendre, mais ils pêchent toujours sur l'absence d'éléments particuliers qui font la complexité de la matière. L'Eps est composée de plusieurs corps allant des Inspecteurs aux chargés de cours en passant par le professeur sortant de l'institut supérieur de l'éducation physique et sportive (INSEPS), l'UCAD,  des Stapsiens sortant de l'université Gaston Berger de Saint-Louis, des sortants du CNEPS, de la formation payante Bac+2, des MEPS sortant du CNEPS de Thiès, de professeurs contractuels, des vacataires et chaque segment a ses revendications d'ordre pédagogique et professionnel. C'est ce qui fait le charme et la particularité de la discipline.  C'est la raison pour laquelle nous avons porté sur les fonts baptismaux le syndicat SEEPSS (Syndicat des Enseignants d’Education Physique et Sportive du Sénégal) pour défendre les intérêts des enseignants d'Eps. D'ailleurs, nous sommes en train de capitaliser beaucoup d'acquis avec la signature du décret de création du corps des PCEMG en EPS et le reversement des MEPS une doléance vielle de 23 ans. Le président Macky Sall a récemment signé le décret ce qui est une avancée syndicale considérable. Pour revenir sur la question, nous voulons redorer le blason de la discipline qui jadis a formé beaucoup de champions surtout dans le cadre de l'UASSU. En plus de cela, nous voudrions de concert avec les autorités, voir quelques réamenagements sur les contenus car avec l'avènement d'autres activités physiques et sportives, l'adaptation est une priorité pour rendre à l'Eps ses lettres de noblesse.
 
9-  Avez-vous des doléances particulières ?
 Évidemment, car il est devenu une mauvaise pratique de la part de nos chefs d'établissement  d'utiliser parfois les heures d'Eps pour organiser des devoirs communs. Une situation qui a des conséquences sur le déroulement normal de nos cycles. L'autre doléance est de trouver des solutions rapides aux problèmes des enseignants d'Eps, surtout pour ce qui est des plans de carrière. La non implication des enseignants d'Eps dans la gestion du sport scolaire est un réel problème, car pour ce qui est de la détection et de l'encadrement à la base, personne n'est mieux placé qu'un enseignant d'Eps.
À quelques encablures des Jeux Olympiques de la Jeunesse que le Sénégal doit organiser, nous tenons à exprimer notre disponibilité à toutes les autorités pour qu'ensemble nous puissions gagner beaucoup de choses.  En tout cas l'expertise et l'engagement sont de mise.
 
10- Votre  dernier mot...
 Lancer un appel à la mobilisation de tous les enseignants d'Eps autour du syndicat pour une meilleure prise en charge de nos préoccupations. Mais aussi et surtout, lancer un appel aux collègues à faire très attention, car les élèves d'aujourd'hui sont d'une fragilité à telle enseigne que pour un rien ils sont éprouvés. Terminer par dénoncer l'attitude de l'inspection Médicale des Écoles qui prend à la légère la question de la visite médicale avant le démarrage des enseignements-apprentissages. Merci aussi à Dakaractu pour m'avoir donné l'occasion de parler des réels problèmes de l'Eps surtout en cette période où il est fréquemment annoncé la mort d'élève en plein cours d’éducation physique et sportive...



Jeudi 10 Mars 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :