Affaire des policiers et Asp accusés d'avoir battu à mort El Fallou Kâ / Mise en délibéré pour le 7 janvier 2020


Les trois policiers du commissariat urbain de Mbacké et l'agent de sécurité de proximité  mis en détention à la maison d'arrêt et de correction de Diourbel dans l'affaire du meurtre du jeune El Hadj Fallou Kâ, connaîtront le sort à eux réservé par le juge, l'année prochaine. En effet, l'affaire a été mise en délibéré par le juge du tribunal de grande instance de Diourbel pour le 7 janvier 2020, c'est à dire dans un peu plus d'un mois. 

Le parquet, au terme de son réquisitoire,  a souhaité que les mis en cause écopent d'une peine d'emprisonnement de 2 ans dont 8 mois ferme. Du côté de la défense,  les avocats ont requis la relaxe pure et simple pour absence de preuves suffisantes et au bénéfice du doute. 

El Hadj Fallou Kâ a été, dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 avril, transféré de Mbacké à Diourbel par les présumés coupables, quelques heures après son arrestation en possession, dira la police, de 250 grammes de chanvre indien. Quelques heures après ce transfèrement,  il devra perdre la vie. L'autopsie montrera que le jeune garçon de 25 ans avait, la veille, subi des brimades. Affaire à suivre...
Mardi 3 Décembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :