Wàllu Askan Wi : Ce qu'a répondu Madické Niang face aux citoyens

En marge de Wàllu Askan Wi (les candidats face aux citoyens), une rencontre organisée par le mouvement Y’en a marre, le président de «Madické 2019» a développé une série de mesures élaborées dans son programme.


Le message martelé à chaque occasion n'est cependant pas nouveau. Depuis le début de la campagne, il y a 19 jours, le candidat Madické Niang s'astreint à répéter, encore et encore, qu'il va «supprimer le Conseil économique social et environnemental, le Haut conseil des collectivités territoriales et la Commission nationale du dialogue des territoires». 

Il a promis, par ailleurs, de faire de l'érosion côtière à Saint-Louis, une priorité. Madické Niang assure qu'il va investir pour lutter contre l'érosion côtière à Saint-Louis. Il préconise «un programme ambitieux sur tout le nord de la Langue de Barbarie». «Je vais aider les populations de Saint-Louis, ma ville de naissance, à lutter contre l'érosion», a dit Madické Niang, qui annonce «la renégociation des contrats pétroliers». Il promet un accord «gagnant-gagnant» sur le pétrole avec les pays partenaires, des accords qui ne représenteront pas de souci pour l’économie sénégalaise.

Parmi les principales mesures pour la gestion prévisionnelle des emplois du leader de «Madické 2019», on trouve notamment une proposition en lien avec «l'appel à concurrence pour certaines directions générales». Me Madické Niang garantit aussi qu'un ministère de souveraineté chargé des affaires religieuses sera créé pour prendre en charge les préoccupations de tous les cultes. Et, le candidat a livré sa conception du l'Islam. 

Selon lui, l'État doit respecter les religions dans leur singularité, «sans remettre en cause aucun  culte», promet le candidat de la coalition «Madické 2019», qui a magnifié l’Islam confrérique. En même temps qu'il a annoncé «l'électricité pour tous», le candidat à la présidentielle a décidé d'aider les plus démunis, notamment les handicapés, qui «vont bénéficier d'une discrimination positive», selon Madické Niang...
Jeudi 21 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :