Société : Grève générale des acteurs du Syndicat de l’enseignement professionnel et technique, ce mardi…


Le Syndicat de l’enseignement professionnel et technique (Sept) passe à la vitesse supérieure, ce mardi. Après avoir lancé ce lundi son deuxième plan d’action à travers une journée de débrayage, le voilà qui décrète une grève générale ce mardi 1er février.

Une série d’actions initiées par ladite formation syndicale pour ‘’rappeler les points de revendications qui gangrènent la carrière des enseignants communs à tous les syndicats’’. Dans un communiqué parcouru par Dakaractu qu’il a signé, Amar Kane, le secrétaire général du Sept a listé les principaux points de leur plateforme de revendication.

‘’Il s’agit notamment, du non paiement des indemnités de déplacement et de corrections des examens professionnels ; des lenteurs notées dans la gestion des différentes formations diplômantes ; de la non organisation des examens professionnels c’est-à-dire des passerelles professionnelles ; de l’absence de visibilité du secteur de la formation au niveau des structures locales ; de l’absence de réactivité de la nouvelle directrice des ressources humaines entrainant des retards conséquents dans la gestion des carrières ; de l’absence de démocratie interne dans la gestion des mutations et des ordres de service et le développement de plus en plus accru du favoritisme dans la gestion du personnel ; du paradoxe ambiant entre l’augmentation du budget du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’insertion (Mefpai) et la réduction drastique des budgets alloués aux établissements de formation professionnelle '', a-t-il indiqué.

Mais il a aussi évoqué, comme pour le regretter, ''l’absence de textes assez explicites règlementant la répartition des ressources générées favorisant ainsi des foyers de tension dans la quasi-totalité des établissements ; de la question des convocations des examens professionnels (à la tutelle); de la politique sociale de cette dernière vis-à-vis de ses formateurs’’.

Ces perturbations dans le système éducatif le Sept les légitime par le mutisme des autorités, face à leurs doléances. Il ressort d’ailleurs, du plan d’actions élaboré, d’une grève totale, le mardi 01 février 2022 ; action suivie le mardi 08 février 2022, d’un débrayage à 9 h et ensuite d’une grève totale les mercredi 09 et jeudi 10 février 2022.
Mardi 1 Février 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :