ILE DES MADELEINES : polémique autour, Babacar Niang témoin conteste le bilan des autorités


Il se nomme Babacar Niang Ouagou Niayes 2 affirme qu’il était sur les lieux quand le drame est survenu sur les Îles Madeleine. Noir de colère, il déplore la "fausse communication" des autorités sur le bilan du chavirement de la pirogue. Selon lui, les personnes sauvées ne font même pas 35 personnes. Qu'il y a plus de quatre (4) morts et que les autorités ont failli à leur devoir de vérité vis-à-vis des populations affirme-t-il. Il a perdu son neveu dans la tragédie de ce 17 septembre. Cet homme d’une cinquantaine affirmer et persiste qu’il reste des victimes.
Il est très remonté contre les autorités étatiques qu’il accuse de cacher la vérité aux populations suite à l’accident survenu hier soir à l’Île Sarpan. « Les autorités doivent arrêter de jouer le jeu. Elles doivent dire la vérité aux populations. Il y a beaucoup plus de morts que le nombre qu’elles ont déclaré. Le bateau contenait plus de 35 personnes », a-t-il déclaré l’oncle de bébé Anna devant les journalistes qui s’étaient massés devant l’hôpital Principal.

Il est le petit frère du père d’Anna.  Il est venu à l’hôpital pour s’enquérir de la situation, Babacar a déploré le fait que toutes les informations soient verrouillées par les services étatiques. « Il y a des parents de victimes qui sont venus et qui ne parviennent pas à avoir d’informations. C’est honteux », lâche amèrement.

Contrairement à lui, une jeune française, du nom de Mimi Sant, elle pousse un ouf de soulagement. Son copain et sa fille qui sont parmi les victimes s’en ont sortis saint et sauf de l’accident. Mimi a même eu la chance de les voir à l’hôpital. « Ils ne sont pas en forme mais on est soulagé. On est là et on attend. C’est un soulagement. Parce que, depuis hier soir vers 17h30, on n’avait pas de leurs nouvelles », a-t-elle déclarée.
Mardi 17 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :