Fête du 1er Mai : Les ouvriers organisent une caravane en banlieue pour plus de considération

En prélude de la commémoration du 1er mai de demain, le Mouvement des Jeunes Ouvriers du Sénégal (MJOS) a tenu un point de presse cet après-midi pour marquer une introspection profonde de leur secteur.
La classe ouvrière constate avec amertume qu’elle est laissée pour compte par l’État et pire les ouvriers sont chassés comme des malpropres. « Au lieu de nous mettre dans de bonnes conditions de travail, les autorités nous privent de nos droits à avoir un travail décent et nous chassent dans nos garages et ateliers de travail, martèle Serigne Mor Thiam, membre dudit mouvement.
A cet effet, les ouvriers revendiquent, par la voix de leur président Serigne Saliou Mbaye, plus de considération de la part de l’État mais aussi en leur octroyant plus d’espace de travail.
Parmi les doléances figure en bonne place la formation dans les nouveaux métiers qu’offre le secteur industriel, l’accès au crédit pour leurs ateliers de base, la prise en charge dans les institutions sociales comme l’IPRES et la Caisse de Sécurité Sociale, entre autres.
Ainsi, la classe ouvrière compte organiser une caravane qui partira du siège du MJOS jusqu’à Wakhinane, dernière étape de la journée de demain…


Lundi 30 Avril 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :