DAKARACTU.COM
Dakaractu - SABLUX

DAKARACTU.COM



Article n°188098

https://dl.boxcloud.com/api/2.0/internal_files/308695784431/versions/325239118591/representations/jpg_paged_2048x2048/content/1.jpg?access_token=1!MTAfbQFtQCQM8Hdviuob0mbgMU_jcVdCeWui7O4llYDAJwteSlGboCXiYIsHEWlFUMIKK9vaXWgJpML6J1kJTcu0zKaGziSk-OTXt9ffBztAQxuQrBDnBhTV7x6vQXECy1LtEVJxTuUw80jdfCU_Tukm6OoLuklVR72ALORH0dROMTrsP2IpZALsq3UqFuRwOx8MCCTIYEVNHKWCtawI45GV6ZJ6negp2a2d3o_0hTySmVYAIwVF9oFf-V9PyqvHTAtVCKudnVDHhJuL_6Rn3_Hkhq6MSCZSWl-KSD3uS5zJLuJC0t1cQvnfHOT1pOC03FYnjso4zWSiq9PN_QOpjIecXVzzscXQmCM6HsOH5vrhSN7TnOh5RrKLJuHCjkzptM4HbL5cfMgG0UApzipNQe1Tvfjxz_BzNsh_WQiamUm_76fW5v1sAFT60C4AQvGsf_TCR-1YRk4mRfPegH3krK0jxTQ2riHTWEqLaLeQzRW14SP2xX0bmVg2f-FCGvvF2DHyYmhf5JCMDTG-d9trep1muMYdaPe4xYXJ3EH3EvdYFRpvIsi_fh5BtTq7_HE.&shared_link=https%3A%2F%2Fgreenpeace.app.box.com%2Fs%2F9tduu1ebxdjpysnstfz0f00sw4orny8h&box_client_name=box-content-preview&box_client_version=1.48.0https://lh6.googleusercontent.com/hVUumkdjKP6BNyAyHXX6_LfFPk257yFAh5q5sqBR8m0vTZ-2mPQY_drDCyO993IyLwcnSzsSa3RRdRfU2j4n-L2AgoR9lKewzlLTJd20M-vh5GyUv_6UNt_LLyLVLB80kfpYUwqO Logo Aprapamlogo conipas
 
Coalition nationale contre l’octroi des licences de Pêche industrielle
 
 Dakar, Le 11 Mai 2020
Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal

Objet : Réactions sur les attributions de licences et les demandes de promesses de licences de pêche industrielle soumises au MPEM 

Excellence, Monsieur le Président de la République,
Malgré la crise sanitaire consécutive à la pandémie du COVID 19 contre laquelle vous n’avez ménagé aucun effort en enclenchant des actions engageant toute la nation sénégalaise, permettez-nous de porter à votre bienveillante attention la question des dossiers d’attributions et de demandes de « promesses de licences » de pêche concernant 56 bateaux à majorité étrangers en voie de sénégalisation, objet de polémique et d’altération du climat social dans le secteur des Pêches.

Ce problème oppose le Ministre des Pêches et de l’Économie maritime (MPEM) et les organisations professionnelles du secteur des pêches (artisanale et industrielle).

En effet, une convocation de Monsieur le Directeur des Pêches maritime (DPM), Président de la Commission d’Attribution des Licences de Pêche (CCALP) n°0475/MPEM/DPM/DPI/mga du 08 avril 2020 a été adressée aux membres de ladite commission pour avis à distance sur les dossiers concernant 56 bateaux dont une cinquantaine battant pavillon chinois et 2 battant pavillon turcs pour des promesses de licences en vue de leur sénégalisation.
Nous estimons que les débats au sein de la Commission doivent être contradictoires et transparents pour déboucher sur des positions consensuelles et claires à soumettre à l’Autorité et lui permettre ainsi de décider en toute connaissance de cause (Article 13 du décret d’application du Code de la pêche maritime). C’est pourquoi nous ne comprenons pas cet empressement à vouloir faire examiner plus de cinquante nouvelles demandes de licences en répondant simplement par oui ou par non sur des fiches transmises par courrier électronique aux membres de la Commission. 

Par ailleurs, la situation actuelle de nos ressources nous recommande et nous oblige à évoluer dans la transparence, conformément à votre engagement public pris en Février 2016 à Nouakchott pour l’adhésion du Sénégal à la Fisheries Transparency Initiative (FiTI). La réforme de la Commission en instance délibérative et la publication régulière du listing à jour des navires contribueraient à une gestion transparente du secteur des pêches, tout en privilégiant la préférence nationale.

Excellence, Monsieur le Président de la République,

Nous souhaiterions aussi porter à votre connaissance que la plupart des 56 navires en question ciblent des ressources pleinement exploitées et surexploitées, notamment les espèces pélagiques côtières comme les sardinelles (yaboy), les chinchards (diaï), etc. ainsi que des espèces de fonds comme le merlu. 

Concernant le merlu, les évaluations les plus récentes recommandent des captures admissibles de 3 000 tonnes dont 1750 tonnes ont déjà été octroyées à l’Union Européenne dans le cadre du dernier protocole d’accord de pêche. C’est pourquoi, nous ne comprenons pas que l’on puisse proposer de rajouter trente-six (36) bateaux à l’effectif pléthorique existant pour pêcher les 1 250 tonnes restantes.

Pour ce qui est des espèces pélagiques côtières (sardinelles et autres), les évaluations de la FAO lors du dernier Groupe de travail du Comité des Pêches de l’Atlantique Centre-Est (COPACE) ainsi que celles du Centre de Recherches Océanographiques de Dakar-Thiaroye (CRODT) font état de leur surexploitation depuis les années 90. En conséquence, la Recherche recommande la diminution de l’effort de pêche sur ces stocks de poisson.

Alors qu’une grande offensive est en cours pour s’accaparer des ressources des pays de l’Afrique de l’Ouest, ces navires, subventionnés par leurs États, et connus pour avoir été introduits par des sociétés écrans dans des pays voisins dont ils ont écumé les eaux, ont trouvé un moyen d’avoir la nationalité sénégalaise et de s’introduire dans la flotte nationale. Nos ressources sont ainsi actuellement pillées par plus d’une quarantaine de navires, appartenant à des armateurs chinois pour la majorité, sans compter la pêche Illicite Non déclarée Non réglementée (INN) qui épuise nos ressources depuis des décennies. 

Comme si cela ne suffisait pas, il y a une volonté délibérée d'accroître la pression de pêche par la sénégalisation de navires de pêche étrangers, leur immatriculation et probablement la délivrance de licences de pêche à plus d’une cinquantaine d’autres navires. Par ailleurs, ce qui nous semble incohérent et injuste, c’est qu’au moment où aucune nouvelle immatriculation de pirogue de pêche artisanale n’est autorisée suite à un arrêté du Ministre des Pêches et de l’Economie maritime visant la limitation de l’effort de pêche artisanale, la délivrance de nouvelles licences de pêche industrielle est envisagée. Cela va contribuer à aggraver la surpêche et la surcapacité de pêche ce qui est contraire aux dispositions de la Lettre de Politique sectorielle pour le Développement durable de la Pêche et de l’Aquaculture (LPSD/PA) laquelle, nous le rappelons, est adossée au Plan Sénégal Emergent (PSE).

La question de la pertinence de la venue de ces nouveaux bateaux dans un contexte de surexploitation généralisée se pose avec acuité. Si ces licences de pêche venaient à être accordées, ce sont près d’une centaine de navires chinois et turcs qui auront trouvé un moyen de pêcher dans nos eaux, sans respect des lois et procédures en vigueur. Les acteurs du secteur de la pêche artisanale et ceux de la pêche industrielle ne savent pas pourquoi et comment cela a été possible, ni ce qui a motivé les Autorités en charge de la pêche à cautionner de telles pratiques.
C’est pourquoi, nous, professionnels de la pêche, sommes défavorables à toute attribution de nouvelles licences de pêche industrielle et à toute sénégalisation de navires étrangers lesquels ne convoitent que les ressources halieutiques déjà en situation de surexploitation ou de pleine exploitation. 

Excellence Monsieur le Président de la République,
Connaissant votre engagement pour la protection et la gestion durable des océans, engagement réitéré lors de la conférence « Our Ocean » tenue récemment á Oslo en Norvège, et l’appel que vous avez lancé au monde entier, « Ensemble, travaillons pour des océans sains et propres », nous sommes convaincus de la priorité que vous accordez aux ressources et aux populations qui en dépendent. En effet, cette orientation nous semble logique dès lors que votre leadership a toujours été présent sur les questions de sécurité alimentaire soulevées au niveau de l’Union Africaine  ainsi que sur celles de la dette des pays africains. 

La présente adresse est donc une volonté modeste de notre part d’attirer votre bienveillante attention sur les menaces qui pèsent sur les intérêts de la nation et la sécurité alimentaire des populations. Aussi, nous rappelons que le Sénégal a pris des engagements au niveau international et a mis en place des lois et règlements (notamment le Code de la pêche maritime, le Code de la Marine Marchande et leurs décrets d’application) pour une exploitation durable des pêcheries, pour l'intérêt supérieur de la nation. Ces engagements et règlements font actuellement l’objet de violations depuis un certain temps, exposant notre pays à des crises et des interrogations de la part des Partenaires au développement et des Institutions internationales.

Compte tenu de tout ce qui précède, nous demandons humblement et simplement que les alertes et recommandations de la Recherche scientifique (notamment de la FAO à travers le COPACE et du CRODT) concernant les espèces précitées soient prises en compte et que la quarantaine de navires étrangers ou abusivement sénégalisés soient retirés de la pêcherie. Nous souhaitons aussi que les Autorités veillent au respect des engagements du Sénégal concernant les ODD 14, à la concrétisation de votre engagement public vis-à-vis de l’Initiative pour la Transparence des Pêches (FiTI), et tiennent compte des recommandations de l’Union Africaine et de la CEDEAO en ces temps de COVID 19.

Excellence Monsieur le Président de la République, 
Nous membres du CONIPAS, du GAIPES, du REFEPAS, du Réseau national des CLPA, du Réseau des Quais de pêche, du Collectif des Femmes transformatrices, du SYNAPS et les organisations de la société civile (APRAPAM, GREENPEACE), conscients des dangers générés par le mode de gestion actuelle des ressources halieutiques nationales, faisons appel à votre sens de l’équité et du dialogue ainsi qu’à votre engagement pour la transparence dans la gestion des ressources halieutiques nationales. 

Nous en appelons également à votre sens de la prospective pour le gel du processus d’examen de ces demandes de « promesses de licences » non prévues par la loi et le retrait de la quarantaine de bateaux étrangers introduits depuis fin 2018 par l’intermédiaire de sociétés écrans de droit sénégalais.

Vous l’avez déjà fait avec la flotte russe en 2012, et nous comptons, à nouveau, sur votre sens élevé de  responsabilité et à l’intérêt de la nation pour sauver la pêche sénégalaise.

En vous réitérant notre engagement à vouloir œuvrer, pour la réussite d’une politique orientée vers la satisfaction des besoins de toute la population sénégalaise, nous vous prions, Excellence Monsieur le Président de la République, de bien vouloir agréer l’expression de notre très haute considération et de notre profond respect. 
 
 
                         
   
Conseil National Interprofessionnel de la Pêche Artisanale au Sénégal (CONIPAS)
 
Groupement des Armateurs et des industriels de la pêche au Sénégal (GAIPES) 
 
 
   
Réseau des GIE Interprofessionnels des quais de pêche (GIEI)
 
 
Réseau national des CLPA 
(RN CLPA)
 
 
 
 
   
GREENPEACE AFRICA
 
   
Coalition des Femmes transformatrices de produits halieutiques du Sénégal 
 
   
Syndicat National des Pêcheurs du Sénégal (SYNAPS)
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Palmarès des 50 jeunes qui font bouger le Senegal

Le Palmarès des 50 jeunes qui font bouger le Senegal
 

SCIENCES ET RECHERCHE
 

Salma Sylla ( Première astrophysicienne sénégalaise )

Moustapha Cissé ( Directeur du centre africain de recherche sur l’Intelligence artificielle de Google )

Mamadou Yauck ( Professeur, Docteur en statistique )

Fary N’dao ( Ingénieur géologue, Essayiste )

Marie Jeanne N’diaye ( Ingénieure de système d’exploration spatiale )

Rahma N’dao ( Etudiante d’excellence au lycée central de Pickerington Ohio, Présidente de la fondation Rahma Les leaders de demain )


INSTITUTIONS
 

Pape Sarr ( Délégué général à l’Entrepreneuriat Rapide )

Mame Rokhaya Lo ( Première femme pilote des Armées du Sénégal)

Abdou Karim Fofana ( Ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique )

Mamadou Fall Kane ( Secrétaire permanent adjoint du Cos-Pétrogaz )

Dr Arame Tall ( Experte senior en charge du portfolio adaptation/changements climatiques de la Banque Mondiale )

Commissaire Tabara Ndiaye ( Porte-parole de la police nationale )
 

ENTREPRENEURIAT
 

Saliou Mboup ( PDG Carrefour Médical )

Khadidiatou Nakoulina ( Fondatrice de NEST for ALL )

Khadim Bâ ( Directeur général de Locafrique )

Fatoumata Ba ( Fondatrice de Janngo )

Elimane Lam ( Président directeur général de JP Holding )

Moustapha Sow ( PDG et Fondateur de SF Capital )

Anta Babacar Ngom ( Directrice générale de la Sedima )

Aminata Kane Ndiaye ( Directrice générale d’Orange Sierra Léone )

Abdou Kane ( PDG de WAW Telecom )

Bara Gueye ( Directeur général de Clean Oil )

Fati Niang ( CEO de Black Spoon )

Bill Abdoulaye Diarra ( Co-fondateur et PDG de mTick )
 

MEDIAS
 

Serigne Diagne ( Directeur de publication de Dakaractu )

Maïmouna Ndour Faye ( PDG du groupe 3M Universel )

Birane Ndour ( Directeur général du Groupe Futurs Médias )

Serigne Massamba Ndour ( Ingénieur en télécommunications, Fondateur de Marodi TV )

Oumy Ndour ( Journaliste et cofondatrice de Lady’s Club Mag )

Abdoul N’diaye ( Directeur général de la 2Stv )

Pape Djibril Fall ( Journaliste à la TFM )
 

SPORT
 

Sadio Mané ( International sénégalais, FC Liverpool )

Gorgui Dieng ( Joueur des Minnesota Timberwolves, NBA )

Kalidou Koulibaly (Footballeur, Naples)
 

ENGAGEMENT CITOYEN
 

Ndambaw Kama ( Scénariste et militante contre les violences basées sur le genre )

Cheikh Fall ( Président des Africtivistes )

Sobel Aziz Ngom ( CEO de Social Change Factory )

Madiagne Touré ( Président d’ELA )

Ousmane Bocar Diallo ( Président d’honneur et Fondateur de la Fédération des Etudiants et Stagiaires Sénégalais de France (FESSEF)

Brice et Serge ( Les jumeaux activistes )


ARTS ET CULTURE
 

Selly Raby Kane ( Fashion Designer )

Wally Seck ( Artiste )

Mati Diop ( Réalisatrice, en lice pour la Palme d’Or du Festival de Cannes )

Mohamed Mbougar Sarr ( Romancier )

Aisha Dème ( Fondatrice d’Agendakar.com et de SIRIWORO )

Sophie Zinga Sy ( Fashion Designer )

Ndèye Fatou Kane ( Ecrivaine )

Maah Khoudia Keita ( Artiste, Co-fondatrice de l’association Care Albinos )

Khadija Aisha Ba ( Fondatrice de la marque l’Artisane )

Omar Victor Diop ( Artiste Photographe ) 

 


NOUS RECRUTONS 60 CONDUCTEURS D’ENGINS

NOUS RECRUTONS 60 CONDUCTEURS D’ENGINS

Nous sommes une Entreprise Générale de Bâtiment et travaux publics, ayant des capacités en études d’avant projets et réalisations d’infrastructures et de superstructures. Nous réalisons aussi bien des travaux neufs que des travaux de réhabilitation.


Pour soutenir la croissance de nos activités, nous avons fait le pari de nous équiper d’engins de dernière génération. En conséquence, nous recherchons 60 conducteurs pouvant conduire au moins deux des machines suivantes : Chargeuses, épandeur, pulvmixer 240 ou recycleuse, compacteur, Niveleuses, bouteur, pelle hydraulique, tractopelle.


Vous savez lire et écrire avec si possible un niveau BFEM, Vous pouvez conduire au moins deux des engins listés ci-dessus, vous voulez faire partie des pionniers du développement du Sénégal, vous voulez faire partie d’une entreprise à fort potentiel de croissance, vous êtes aptes à répondre efficacement aux attentes de nos clients… Alors, envoyez vite votre candidature avec :

Un CV et une lettre de motivation précisant les engins que vous pouvez conduire ;
Certificat ou Attestation ou permis démontrant votre aptitude ;
Les certificats de travail


Le dossier est à envoyer à l’une des adresses suivantes :

Pour un envoie par la poste : BP : 4390 Dakar RP
Pour un dépôt physique : ECOTRA : Rue 30 x 35, Arrondissement C, Pôle Urbain de Diamniadio. Contact@ecotra-sa.com


Bonne chance.


Suivre l'évolution du projet des sphères ministérielle de Diamniadio


Sorti de terre en Mai 2016, le projet des « Sphères ministérielles  de Diamniadio », s’inscrit dans la mise en œuvre de la Nouvelle Politique Immobilière de l’état axée sur une rationalisation des engagements locatifs, le contrôle et le développement du parc immobilier composé à l’heure actuelle d’immeubles administratifs pour la plupart vétustes et inadaptés aux besoins du service public. A terme, les Sphères Immobilières de Diamniadio, devront contribuer à la baisse considérable de la facture des loyers supportés par l’état qui culmine à 16 Milliards de FCFA par an.

Le projet des Sphères Ministérielles de Diamniadio constituent le plus important projet immobilier public mis en œuvre depuis l’indépendance et répond à une dynamique du renouveau impulsée par le Président de la République, notamment lors de son discours tenu à l’occasion du Forum sur l’Administration, en Avril 2016. Cette nouvelle infrastructure, répartie sur 3 sites, au cœur du moderne et ambitieux Pôle Urbain de Diamniadio, est composée de 9 immeubles, 5000 pièces à usage de bureaux, 40 ascenseurs et 5 500 places de parking pouvant accueillir 15 ministères et 10 000 fonctionnaires. Tenant compte des enjeux du développement durable, un tier de la consommation électrique sera couvert par des ressources naturelles.

Porté par l’AGPBE (Agence de Gestion du Patrimoine Bâti de l’Etat), la livraison de ce pôle administratif est programmée pour mi 2018 avec la promesse d’assurer au service public et à ses usagers, confort et modernité.

Election présidentielle américaine 2016



Pub APR

LETTRE CIRCULAIRE N° 0018 du 03 Aout 2016
 

En application du décret 2016-1027, le Président de l’Alliance pour la République (APR) informe les militants et les alliés de Bennoo Bokk Yaakaar que les élections pour le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) se tiendront le 04 Septembre 2016.

Quatre-vingt (80) de ces futurs Hauts Conseillers devront être élus par les Conseillers Municipaux et Départementaux et soixante-dix (70) devront être nommés par le Président de la République.

Pour une bonne organisation de cette élection, il est demandé aux responsables :

  • D’organiser de larges concertations entre responsables de l’APR et les Partis alliés de Bennoo Bokk Yaakaar afin de désigner les candidats consensuels (titulaires et suppléants) de chaque département.

  • Ces rencontres devront se tenir dans la discipline et le respect mutuel, en tenant comptes de la parité.

  • Ces investitures devront se faire selon le tableau suivant et seront déposées auprès du camarade Benoit Sambou, Directeur des Elections, au plus tard le lundi 08 Aout 2016 à 18 heures.

   

REGIONS

DEPARTEMENTS

 

    DAKAR    

Dakar : 03

Pikine : 03

Guédiawaye : 02

Rufisque: 02

 

THIES

Thiès : 03

Mbour :  03

Tivaouane : 02

 

DIOURBEL

Diourbel : 02

Bambey : 02

Mbacké : 03

 

Kaolack

Kaolack : 02

Nioro : 02

Guinguinéo : 01

 

KAFFRINE

Kaffrine : 02

Birkilane : 01

Melem Hoddar : 01

Koungueul :02

 

TAMBACOUNDA

 

Tamba : 02

Bakel : 01

Goudiry : 01

Koumpentoum : 01

 

KEDOUGOU

Kédougou : 01

Salémata : 01

Saraya : 01

 

ST- LOUIS

St-Louis : 02

Dagana : 02                                                                   Podor : 02

 

MATAM

Matam :  02                                                                      Kanel :    02                                                                         Ranérou : 01

 

LOUGA

Louga : 02

Kébémer :  02

Linguère :  02

 

KOLDA

Kolda : 02

Vélingara : 02

Médina Yoro Foula : 01

 

SEDHIOU

Sédhiou : 01                                                                 Boukiling : 01

Goudomp : 02

 

ZIGUINCHOR

Ziguinchor : 02

Bignona : 02

Oussouye : 01

 

FATICK

Fatick : 02

Foundiougne : 02

Gossas : 01

 

Le Président de l’APR attache du prix à l’exécution correcte de ces directives.
 

Fait à Dakar, le 03 Aout 2016
 

Le Secrétaire Administratif National.
Abdourahmane Ndiaye


1ère ÉDITION DRAPEAU DAKARACTU

1ère ÉDITION DRAPEAU DAKARACTU
 


Drapeau de l'émergence et de Dakaractu : Réactions des invités


 

Lutte : Le Dimanche des seigneurs a tenu toutes ses promesses (Images)

XY1A8877-BorderMaker
 
 
DRAPEAU  DAKARACTU - Baye  Mandione  domine mais... ne gagne  pas
 
 
STADE DEMBA DIOP - Les premières images de King Kong

 

Aziz Ndiaye/Gaston M'bengue : Les secrets du come-back des promoteurs leaders

Aziz Ndiaye/Gaston M'bengue : Les secrets du come-back des promoteurs leaders
Dakaractu | 22/07/2016 | People & Sports
Avec un combat exceptionnel doté du drapeau de l’Emergence et prévu pour accueillir, entre autres invités, le Chef de l’Etat Macky Sall, parrain de l’évènement, le duo Aziz Ndiaye-Gaston Mbengue a marqué un grand coup signant ainsi son retour dans le montage des combats de ténors. Ce partenariat...


 
 

[[VIDEO] PREMIÈRE ÉDITION DRAPEAU DAKARACTU : Après une visite de nos locaux, les lutteurs Baye Mandione et King Kong financièrement appuyés]url:http://www.dakaractu.com/VIDEO-PREMIERE-EDITION-DRAPEAU-DAKARACTU-Apres-une-visite-de-nos-locaux-les-lutteurs-Baye-Mandione-et-King-Kong_a114827.html

[[VIDEO] PREMIÈRE ÉDITION DRAPEAU DAKARACTU : Après une visite de nos locaux, les lutteurs Baye Mandione et King Kong financièrement appuyés
Dakaractu | 21/07/2016 | Actu
Dakaractu a reçu hier dans le cadre de la première édition de son drapeau , les lutteurs Baye Mandione de l'écurie Gem Seu Bopp et King Kong de l'écurie Fass.  Ces derniers qui doivent disputer le  drapeau  de votre site préféré étaient venus faire connaissance avec le personnel de Dakaractu...


 
 
 

Baye Mandione écurie Guëm Sa Bopp : " J'ai pris ce combat parce qu'il faut qu'on arrête avec cette histoire de VIP dans la lutte "

Baye Mandione écurie Guëm Sa Bopp : " J'ai pris ce combat parce qu'il faut qu'on arrête avec cette histoire de VIP dans la lutte "
Dakaractu | 19/07/2016 | People & Sports
L e leader de l'écurie Guëm Seu Bopp de Thiaroye, Baye Mandione a rendu visite à DAKARACTU en préparation du combat qui va l'opposer à King Kong de Fass colmptant pour la première édition du  drapeau  de votre site préféré. Durant sa visite dans nos locaux, il nous a accordé un entretien en revenant...
 
 

King Kong de Fass : "Je vais tout faire pour battre Baye Mandione (...) Je veux aller dans la cour des grands"

King Kong de Fass : "Je vais tout faire pour battre Baye Mandione (...) Je veux aller dans la cour des grands"
Dakaractu | 19/07/2016 | People & Sports
En prélude de la première édition du  drapeau  DAKARACTU, le lutteur King Kong de l'écurie Fass, qui doit faire face à Baye Mandione, écurie Guëm Sa Bopp, a été reçu hier dans nos locaux. Lors de l'entretien que nous avons eu avec lui, il a rappelé son parcours dans la lutte avant de revenir sur le...
 
 

​PREMIÈRE ÉDITION DRAPEAU DAKARACTU : Aziz N'diaye honore la presse en marge du trophée de l’Emergence

​ PREMIÈRE ÉDITION DRAPEAU DAKARACTU : Aziz N'diaye honore la presse en marge du trophée de l’Emergence
Dakaractu | 18/07/2016 | People & Sports
En décidant de faire parrainer l’évènement phare du 24 juin prochain par le chef de l’Etat Macky Sall, les promoteurs du combat doté du drapeau l'émergence, Aziz Ndiaye de Aziz Productions et Gaston Mbengue, n’ont pas oublié de rendre hommage à la presse, en dédiant à un de ses membres, Dakaractu...
 
 


 

Afrobasket 2015 en vidéos sur Dakaractu

Afrobasket 2015 en vidéos sur Dakaractu

1 2 3