DAKARACTU.COM
Dakaractu - SABLUX

DAKARACTU.COM



Cérémonie de remise des diplômes des promotion 7 et 8 du MBA IP Paris du CESAG

Cérémonie de remise des diplômes des promotion 7 et 8 du MBA IP Paris du CESAG
Sous le parrainage du Dr Cheikh KANTE, Directeur Général du Port
autonome de Dakar, le Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion
organise, le samedi 29  juin 2013 à son auditorium, une cérémonie de
remise de Diplômes des promotions 7 et 8 du programme de MBA IP
Paris Dauphine- CESAG- IAE Paris Panthéon Sorbonne.



A l’occasion de cette cérémonie, une conférence portant sur le thème :
Capital immatériel et performance : cas des entreprises au sein de
L’UEMOA» sera animée par le Parrain.



Elle sera suivie d’une table ronde sur le thème : « Exemple de modèle
stratégique de réussite locale et internationale d’une entreprise
africaine : le modèle du groupe GHA-EXO ».



Mise en place et début de la cérémonie 9 heures

CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DE L’AUDIOVISUEL

REPUBLIQUE DU SENEGAL N°0001.CNRA/P/D.C. /r.b.

UN PEUPLE – UN BUT – UNE FOI

--------------------

CONSEIL NATIONAL Dakar, le 16 avril 2013

DE REGULATION DE L’AUDIOVISUEL

Immeuble Tamaro – Rue Mohamed VI x Jules Ferry

Boite postale : 50059 – DAKARRP

Tel: 33849.52.52 – Fax: 33821.86.14

cnra@cnra.sn



AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DE L’AUDIOVISUEL

_*_*_*_*_*_*_



LE CNRA INVITE AU RESPECT STRICT DE LA LOI INTERDISANT

LA PUBLICITE DU TABAC ET DE L’ALCOOL

DANS LES MEDIAS AUDIOVISUELS



---------------°°°----------------



Les missions du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) incluent le contrôle du contenu des messages publicitaires diffusés par les supports audiovisuels. Le contenu de ces messages doit respecter l’interdiction de tout procédé constitutif d’une propagande ou d’une publicité indirecte ou clandestine en faveur du tabac ou des produits dérivés du tabac à la télévision.



Le message publicitaire sur le jeu « bingo » diffusé par certains médias audiovisuels pour le compte de la LONASE, n’est pas conforme à ce dispositif prévu par la loi, encore moins à l’article 18, du Cahier des charges applicables aux titulaires d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision, qui prévoit et organise la publicité dans ces supports. Cette situation explique la correspondance envoyée par le CNRA aux différentes chaines de télévision concernées, pour l’arrêt immédiat de la diffusion de la partie portant sur la présence du cigare dans le spot, avec ampliation au Directeur Général de la LONASE pour information.



Le CNRA attire l’attention des éditeurs de programmes audiovisuels sur la nécessité de veiller à la protection des consommateurs, à l’intégrité des messages véhiculés. Il importe de rappeler aussi, l’interdiction formelle de toute forme de publicité de l’alcool, y compris lors de la retransmission d’événements sportifs à caractère national ou international, comme c’est le cas de la Coupe d’Afrique des Nations ou la Coupe du Monde.

Ces événements, généralement sponsorisés par des marques de bière ou d’autres alcools, sont retransmis notamment par la télévision publique sans que la publicité des éléments interdits par la loi sénégalaise, n’en soient expurgés.



A cet égard, le CNRA se réjouit de la prompte réaction positive de la LONASE qui a soutenu sa démarche et souscrit à la demande de retrait immédiat de la partie du message publicitaire en cause. Le CNRA salue cette attitude et, par conséquent remercie le Directeur général de la LONASE pour sa franche collaboration.



Conscient de l’importance du marché publicitaire dans le financement des entreprises de presse audiovisuelle, le CNRA invite cependant les différents acteurs, annonceurs comme médias audiovisuels, à s’attacher au respect des dispositions légales et aux stipulations contractuelles, aussi bien dans la conception des messages publicitaires qu’au moment de leur diffusion, afin d’éviter des situations de cette nature. C’est fort de cette réalité, que le CNRA a choisi de demander le retrait de l’image en cause et non d’interdire la diffusion du spot. …/…





Ces précautions d’usage s’appliquent également aux artistes, producteurs, créateurs de contenus comme aux opérateurs de médias audiovisuels.



A titre d’exemple, un vidéo clip récent intitulé « kouy feug » de la chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo SECK comporte une image récurrente – revenant plusieurs fois dans le clip - d’un prétendant qui, cigare à la bouche, mime une scène de séduction, pour obtenir les faveurs de l’artiste. La diffusion de ce vidéo clip avec l’image incriminée tombe sous le coup de la loi.



Le CNRA en appelle au sens de l’éthique et au respect scrupuleux de la déontologie par tous les acteurs des médias audiovisuels, à l’esprit civique et à l’observation stricte de la loi par toutes les parties concernées, et/ ou intéressées par la production et la diffusion de messages publicitaires destinés au grand public.


















REPUBLIQUE DU SENEGAL N°0001.CNRA/P/D.C. /r.b.

UN PEUPLE – UN BUT – UNE FOI

--------------------

CONSEIL NATIONAL Dakar, le 16 avril 2013

DE REGULATION DE L’AUDIOVISUEL

Immeuble Tamaro – Rue Mohamed VI x Jules Ferry

Boite postale : 50059 – DAKARRP

Tel: 33849.52.52 – Fax: 33821.86.14

cnra@cnra.sn



AVIS DU CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DE L’AUDIOVISUEL

_*_*_*_*_*_*_



LE CNRA INVITE AU RESPECT STRICT DE LA LOI INTERDISANT

LA PUBLICITE DU TABAC ET DE L’ALCOOL

DANS LES MEDIAS AUDIOVISUELS



---------------°°°----------------



Les missions du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) incluent le contrôle du contenu des messages publicitaires diffusés par les supports audiovisuels. Le contenu de ces messages doit respecter l’interdiction de tout procédé constitutif d’une propagande ou d’une publicité indirecte ou clandestine en faveur du tabac ou des produits dérivés du tabac à la télévision.



Le message publicitaire sur le jeu « bingo » diffusé par certains médias audiovisuels pour le compte de la LONASE, n’est pas conforme à ce dispositif prévu par la loi, encore moins à l’article 18, du Cahier des charges applicables aux titulaires d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision, qui prévoit et organise la publicité dans ces supports. Cette situation explique la correspondance envoyée par le CNRA aux différentes chaines de télévision concernées, pour l’arrêt immédiat de la diffusion de la partie portant sur la présence du cigare dans le spot, avec ampliation au Directeur Général de la LONASE pour information.



Le CNRA attire l’attention des éditeurs de programmes audiovisuels sur la nécessité de veiller à la protection des consommateurs, à l’intégrité des messages véhiculés. Il importe de rappeler aussi, l’interdiction formelle de toute forme de publicité de l’alcool, y compris lors de la retransmission d’événements sportifs à caractère national ou international, comme c’est le cas de la Coupe d’Afrique des Nations ou la Coupe du Monde.

Ces événements, généralement sponsorisés par des marques de bière ou d’autres alcools, sont retransmis notamment par la télévision publique sans que la publicité des éléments interdits par la loi sénégalaise, n’en soient expurgés.



A cet égard, le CNRA se réjouit de la prompte réaction positive de la LONASE qui a soutenu sa démarche et souscrit à la demande de retrait immédiat de la partie du message publicitaire en cause. Le CNRA salue cette attitude et, par conséquent remercie le Directeur général de la LONASE pour sa franche collaboration.



Conscient de l’importance du marché publicitaire dans le financement des entreprises de presse audiovisuelle, le CNRA invite cependant les différents acteurs, annonceurs comme médias audiovisuels, à s’attacher au respect des dispositions légales et aux stipulations contractuelles, aussi bien dans la conception des messages publicitaires qu’au moment de leur diffusion, afin d’éviter des situations de cette nature. C’est fort de cette réalité, que le CNRA a choisi de demander le retrait de l’image en cause et non d’interdire la diffusion du spot. …/…





Ces précautions d’usage s’appliquent également aux artistes, producteurs, créateurs de contenus comme aux opérateurs de médias audiovisuels.



A titre d’exemple, un vidéo clip récent intitulé « kouy feug » de la chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo SECK comporte une image récurrente – revenant plusieurs fois dans le clip - d’un prétendant qui, cigare à la bouche, mime une scène de séduction, pour obtenir les faveurs de l’artiste. La diffusion de ce vidéo clip avec l’image incriminée tombe sous le coup de la loi.



Le CNRA en appelle au sens de l’éthique et au respect scrupuleux de la déontologie par tous les acteurs des médias audiovisuels, à l’esprit civique et à l’observation stricte de la loi par toutes les parties concernées, et/ ou intéressées par la production et la diffusion de messages publicitaires destinés au grand public.









































ASSISTANT IMMOBILIER

FICHE DE POSTE

MISSION


Il aura pour mission d’assister les cadres dirigeants et les consultants du groupe en charge du développement ou de la gestion de projets immobiliers.
Son rôle sera, entre autre de :
Organiser, à la demande des chefs de projets, les réunions de travail et de décisions nécessaires à l’avancement des projets, tant en interne au groupe qu’avec des participants extérieurs,
Contrôler la bonne exécution des plannings et assurer les relances nécessaires,
Veiller à la bonne circulation de l’information,
Représenter le groupe à toute réunion organisée par un prestataire extérieur ou sa présence serait souhaitée. Rendre compte de ces réunions,
Procéder, à la demande des chefs de projets, à la recherche d’information de toute nature.


Il aura également en charge d’entreprendre et de faire aboutir l’ensemble des démarches administratives et juridiques nécessaires à l’avancement des projets : baux, dossiers d’autorisation de construire, constitution de SCI, relations avec les services fiscaux…


Il assurera enfin la liaison entre le groupe et les notaires et avocats susceptibles d’intervenir sur les projets.


FORMATION/EXPERIENCE


De formation juridico /économique, il aura 4 à 5 ans d’expérience professionnelle.
Cette expérience lui aura permis d’acquérir une bonne connaissance du secteur immobilier sénégalais : promoteurs, architectes et bureaux d’études, commercialisateurs, entreprises de bâtiment, administrations …


Le poste est basé à Dakar mais demande une grande disponibilité.


Après une période d’activité probante, une évolution de carrière vers des responsabilités accrues pourra être envisagée.


Envoyez votre CV : recruteonesn@gmail.com

Groupe BENNOO BOKK YAAKAAR - Pas de médiation pénale : les milliards détournés seront intégralement remboursés

Le 25 mars 2012, en réalisant la seconde alternance démocratique, les Sénégalais, dans leur immense majorité, ont voulu mettre fin à 12 longues années de népotisme, de concussion, de pillages des biens de la nation, de détournements de deniers publics et d’enrichissements illicites.
Dès sa prise de fonction, le Président Macky SALL s’est attelé à poser les bases d’une gouvernance vertueuse et s’est attaqué avec courage et détermination à la politique de prédation des ressources publiques. Il a d’emblée pris des initiatives fortes destinées à combattre les pratiques maffieuses qui ont abimé notre pays avec notamment :
– la réactivation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite,
– l’adoption d’un code de transparence,
– la création d’un ministère de la promotion de la bonne gouvernance,
– la mise en place de l’Office national anti-corruption (OFNAC).
Le processus engagé, avec courage, pour traquer, débusquer, infliger des sanctions exemplaires à la fois pécuniaires et pénales aux seules fins de recouvrer la totalité des milliards détournés représente une grande avancée dans la moralisation de la vie publique. Il constitue aussi, sans doute, le moyen le plus sûr de restituer au peuple sénégalais ses biens spoliés. L’objectif de cette belle entreprise est de permettre à terme au peuple sénégalais de bénéficier de ses maigres ressources.
A cet égard, aucun soutien ne sera de trop. C’est pourquoi la majorité Bennoo bokk yaakaar invite tous les sénégalais épris d’éthique républicaine à rejoindre le Président Macky SALL dans ce combat juste et noble.
Heureusement, les sénégalais savent pertinemment que la droiture, l’esprit de justice et le patriotisme ne consistent pas à s’apitoyer sur le sort de ceux qui ont mis à genoux l’économie de leur pays, qui ont fait fi des années durant des principes éthiques les plus élémentaires dans la gestion des biens publics et dont ils ont fait un usage familial et partisan.
C’est ne pas comprendre cela que d’essayer d’émouvoir les populations sur le sort de ceux à qui il n’est demandé que de faire la lumière sur leurs immenses patrimoines acquis en un temps record, au moment où le peuple fait dans la débrouillardise et les stratégies de survie.
Cela tient même du machiavélisme que de s’attaquer à l’Etat et au gouvernement à qui le peuple attend qu’ils lui restituent ses biens spoliés.
C’est là que réside le vrai débat. La stratégie qui consiste à vouloir transformer la traque des biens mal acquis en une question d’atteinte aux droits de l’homme est une supercherie, une vaste escroquerie intellectuelle.
Les sénégalais sont un peuple mûr et avisé et vaine sera toute entreprise de victimisation de ceux là qui, il n’y a guère longtemps encore, faisaient preuve d’arrogance et de mépris insultants à leur égard.
Entendre dire que la justice ne respecte pas les droits de la défense des fossoyeurs de l’économie nationale, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, est une insupportable négation de l’impérieux devoir des pouvoirs publics de recouvrer les milliards que l’ancien Président et ses affidés ont soutiré au peuple sénégalais.
Ce noble combat permettra à terme d’extirper notre pays des racines de la gouvernance patrimoniale et participera à l’effort de redressement national auquel le Président SALL appelle tous les Sénégalais.
Il tiendra son engagement de sortir le Sénégal de la gouvernance compradore.
N’en déplaisent à ceux qui ont choisi de se faire les avocats du diable et qui agitent avec impertinence et démagogie des questions de droit et de justice. Rien ni personne ne saurait venir à bout de la détermination du gouvernement à aller jusqu’au bout de ce processus.
Les auteurs de la casse économique et sociale de notre pays ne méritent aucun soutien encore moins de la compassion à la suite de l’interdiction de sortie du territoire qui les frappe à juste titre.
Cette décision reste une mesure de précaution. Une mesure conservatoire légale, opportune et légitime utilisée par tous les pays du monde dans de telles circonstances.
En tout état de cause, l’honneur et le patriotisme commandent de participer aux efforts pour la traque, la restitution des biens et le recouvrement intégral des avoirs spoliés.
Au lieu de rejoindre ce juste combat, certaines personnes se sont érigées en boucliers des pillards, cherchent à semer la confusion dans les esprits et à discréditer cette entreprise de dimension hautement patriotique de traque des biens mal acquis.
La gouvernance vertueuse et la traque des biens mal acquis sont les deux leviers de la politique d’éthique républicaine que portent et partagent les Sénégalais qui ont le souci de donner à tous les enfants de leur pays l’espoir d’une vie meilleure, une chance de réussite.
La Majorité Présidentielle BENNOO BOKK YAAKAAR, en ce qui la concerne, appuie cette démarche de salubrité publique et renouvelle son soutien sans réserve au Président SALL dans son combat pour réparer les dégâts consécutifs à 12 ans de pillage systématique de nos ressources par une poignée de véreux libéraux.

Fait à Dakar, le 07 mars 2013

Le Groupe BENNOO BOKK YAAKAAR

CŒUR DE KAOLACK

Le Cœur de Kaolack est un projet d’infrastructures socio économique qui va redonner à la capitale du Saloum sa vocation de ville carrefour, centre des affaires et des échanges économiques tant sur le plan national qu’international.

Ce complexe multifonctionnel sera doté :

D’un village des commerçants village des commerçants où seront aménagés des magasins et espaces commerciaux.
D’un vaste souk avec un vaste éventail de cantines et de hangars destinés aux marchands
D’une esplanade où seront organisés des spectacles et autres activités en plein air
De bâtiments devant abriter des plateaux libres destinés aux activités de Banques, Télécom, média ainsi qu’un centre commercial moderne
D’une zone d’exposition internationale appelée Kaolack expo internationale
D’un marché des produits agricoles
D’une garderie d’enfants pour les visiteurs
D’un comptoir International de l’Or
De salles de cinéma et théatre
D’un manège et parcours sportif
D’un parking de plus de 500 places
Et pour planter le décor une mosquée pour la dévotion des visiteurs et futurs occupants du cœur de ville.

Vous êtes investisseurs et vous souhaitez participer dans le capital de ce projet, vous souhaitez acquérir un local ou apporter une expérience ou expertise dans la gestion et l’exploitation d’un des édifices du projet cœur de Kaolack, appelez au 33 849 6545.

1 2 3