Trois soldats de la RD Congo tués alors qu'ils combattaient les rebelles ougandais

Trois soldats de la République démocratique du Congo sont morts lundi alors qu'ils repoussaient une attaque dans la région orientale de Beni par les rebelles islamistes ougandais de l'ADF, soupçonnés d'avoir assassiné 14 casques bleus de l'ONU le mois dernier. L'armée a annoncé samedi une offensive contre les Forces démocratiques alliées, l'un des nombreux groupes armés opérant au Nord-Kivu et au Sud-Kivu, les deux provinces frontalières avec l'Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie.


Trois soldats de la RD Congo tués alors qu'ils combattaient les rebelles ougandais
« L'ADF a attaqué notre position à Muzambay à 04h00 (02H00 GMT) », a déclaré le porte-parole de l'armée, le capitaine Mak Hazukay.
« Nos forces les ont repoussés après de violents combats », a-t-il dit, mais a nié tout commentaire sur les victimes.
 
Mais un témoin a déclaré à l'AFP avoir vu les cadavres de trois soldats à la morgue de l'hôpital général de Beni. Il a vu quatre autres soldats soignés pour blessures dans le même établissement.
Une autre source a rapporté avoir vu une ambulance de l'armée transportant deux corps et cinq soldats blessés à l'hôpital.
« Le feu a commencé très tôt alors que nous étions encore en train de dormir mais s'est arrêté vers 6h30 du matin », a déclaré Aimee Makinda, l'épouse d'un soldat dont la maison est située près du site des affrontements.
Un correspondant de l'AFP à Beni a déclaré avoir entendu des tirs d'armes lourdes et légères pendant deux heures et demie à partir de 4 heures du matin.
Présente en RD Congo depuis 1995, l'ADF a été créée par des radicaux musulmans pour s'opposer au pouvoir du président ougandais Yoweri Museveni.
Les autorités congolaises et la mission de l'ONU en RD Congo, la MONUSCO, accusent le groupe d'avoir tué plus de 700 civils ainsi que des combattants dans la région de Beni depuis 2014.
Le groupe est également accusé d'avoir tué 14 casques bleus de l'ONU dans l'est de la RD Congo le mois dernier, la plus grande perte de casques bleus en près d'un quart de siècle.
© 2018 AFP
Lundi 15 Janvier 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :