Tournées de l’APR : « De hauts responsables sillonnent les départements … pour des missions de réconciliation vouées à l’échec » (Ousseynou Diallo, Apr Kounoune Ngalap)


Tournées de l’APR : « De hauts responsables sillonnent les départements … pour des missions de réconciliation vouées à l’échec » (Ousseynou Diallo,  Apr Kounoune Ngalap)
La dernière sortie du Khalife général des Tidianes a fini de jeter le parti présidentiel dans le désarroi. Selon Mr. Ousseynou Diallo responsable politique de l’Apr à Kounoune Ngalap, « la vérité finira toujours par triompher. Nous ne cessons de répéter que tout ce que le Président Macky Sall construit, ses collaborateurs le déconstruisent. La plupart de ses proches collaborateurs ne lui apportent aucune valeur ajoutée. Une voix très autorisée, en l'occurrence celle du Khalife Général des Tidianes, vient de le dire tout haut. En effet, Serigne Mbaye Sy Mansour, le Khalife des Tidianes qui recevait Abdou Diouf, ne s’est pas montré tendre avec les collaborateurs du Président Macky Sall. Aujourd'hui nous sommes en train de vivre une léthargie totale du parti. Aucune activité de vulgarisation ou de massification. » Par ailleurs, le responsable politique de l’Apr n’est pas du tout d’avis que les tournées entamées à travers le pays constituent des solutions aux problèmes de l’Apr. « De hauts responsables de l'Apr sillonnent les départements du Sénégal pour des missions de réconciliation vouées à l’échec. Des émissaires qui allument le feu dans leurs bases et qui prétendent jouer aux pompiers ailleurs. Il faut arrêter ce cinéma ou cirque. On ne peut pas être pyromane chez soi et pompier ou samaritain ailleurs. Il faut trouver les bonnes stratégies et Dieu sait qu'elles existent. A Rufisque, l'émissaire Mariama Sarr a assisté à une bataille rangée entre militants et responsables de l'Apr. Mor Ngom l'émissaire dans les 4C dont la rencontre programmée d'abord à Sangalkam dans le fief du Ministre  Oumar Guèye a d'abord été délocalisée à Rufisque après une opposition de l'autre camp avant d'être repoussée. Le format de ces rencontres est inopportun car se transformant en foire d'empoigne. Présenter une circulaire du Parti aux responsables ne peut pas être compliqué. 2019 ce n'est pas demain c'est maintenant. Les responsables ont mieux à faire que de se crêper les chignons. Arrêtons ce jeu d'équilibriste ou funambule politique et travaillons au triomphe de la vision du Président à savoir le PSE, mais surtout à sa réélection. » 
Mardi 9 Janvier 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :