SORTIE DU MINISTRE GAMBIEN AMATH BÂ - Sidiki Kaba parle d'épiphénomène et de détail à minimiser au profit de la coexistence pacifique


SORTIE DU MINISTRE GAMBIEN AMATH BÂ - Sidiki Kaba parle d'épiphénomène et de détail à minimiser au profit de la coexistence pacifique
Malgré tout le bruit que la sortie du ministre de la culture Gambien mettant en exergue le taux de bavardage important de la classe politique de notre pays a suscité, le chef de la diplomatie Sénégalaise préfère dédramatiser en parlant d' épiphénomène.
Pour Sidiki Kaba, invité du Grand Jury de Rfm, Dakar tient énormément à garder les bons rapports de bon voisinage qui le lient à des pays comme la Gambie, la Mauritanie, les deux Guinées et le Cap-Vert.
"Je n'ai pas participé à cette conversation. Ce qui nous lie avec la Gambie dépasse des conversations qui peuvent être considérés comme des épiphénomènes... Quand la Gambie était confrontée à une dictature (...), le Président Macky Sall était là à conduire les négociations pour qu'il n'y ait aucune goutte de sang de versée. Tout le monde peut dire que les Sénégalais procèdent de telle ou de telle façon. Mais ce n'est pas la réalité. Beaucoup de choses nous lient avec la Gambie et avec nos voisins."
Le ministre des Affaires étrangères Sénégalaises de confier toute l'urgence qu'il y a à préserver cette "coexistence pacifique" et "ne pas s'occuper du détail."

Le ministre des Affaires étrangères du Sénégal dira un peu plus tôt que la diplomatie Sénégalaise se porte bien. "Ce qui l'atteste, selon lui, c'est le respect, la considération que la communauté internationale lui confère", avant de signaler qu'iI y a "un patrimoine diplomatique qu'il faut préserver "car fabriqué depuis Senghor et maintenu sous Diouf et Wade.

Interpellé sur les enjeux sécuritaires avec les périls migratoires, le ministre dira toute la volonté de l'État à réduire les dégâts. À ce jour, dit-il, 2.499 Sénégalais ont été rapatriés et que seuls 200 ou 250 restent  périlleusement en territoire étranger.
Dimanche 4 Mars 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018