Quelle réponse aux 60 % de Macky ? (Contribution)


Le Président Macky SALL sait qu'il ne peut passer au 1er tour en 2019, du moins dans un processus électoral transparent. L'orientation du vote dans l'explosion du taux de participation aux dernières législatives, qui étaient une défaite prospective pour lui, le montre amplement.
Il a décidé dans sa communication de créer un effet de panurgisme pour les indécis et de préparer les esprits à un hold-up électoral.
C'est la raison pour laquelle le « passage au 1er tour » et les 60% reviennent régulièrement dans le discours ces derniers temps.
Face à cette démarche, la réponse doit être, au moins, proportionnelle et révélatrice d'une fermeté dans la commune ambition d'une alternance politique en 2019.
L'axe de communication de l'opposition doit désormais se résumer à: UN SECOND TOUR SANS MACKY.
Loin d'être une vaine utopie, ce message aura pour intérêt de faire savoir au Sénégalais que l'alternance est à portée et, au-delà, une fois épousé, dynamisera la mobilisation des citoyens-electeurs durant toute la période qui nous sépare de ce rendez-vous.
C'est un axe de communication qui devra avoir comme déclinaison opérationnelle des actions terrains fortes et assumées pour une production/distribution des cartes d'électeurs et une sensibilisation des populations sur le terrain. L'alternance a un prix, bien plus que celui des cartes.
À l'occasion, pour ceux qui jugeraient cet objectif démesuré, il faudra opposer cette sagesse du Florentin:
« Faire comme les archers prudents qui, le lieu qu'ils se proposent de toucher leur paraissant trop loin et connaissant jusqu'où va la vertu de leur arc, placent le point de mire beaucoup plus haut que le lieu indiqué, non pour atteindre une telle hauteur avec leur flèche mais pour pouvoir, avec un si haut point,  parvenir à leur véritable dessein ».
Mouhamadou Lamine Bara LO
Coordonnateur CONVERGE du BAOL
Mankoo Taxawu Senegaal
Lundi 15 Janvier 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :
MOI FALLOU SENE !

MOI FALLOU SENE ! - 26/05/2018