Plainte à l’Ofnac de Ousmane Faye contre le DG du Coud : le contentieux porte sur 300 millions de F Cfa dépensés dans une manifestation à Ndioum


Plainte à l’Ofnac de Ousmane Faye contre le DG du Coud : le contentieux porte sur 300 millions de F Cfa dépensés dans une manifestation à Ndioum
    Dakar, ce 28 février 2018

              A Madame Seynabou Ndiaye Diakhaté
                             Présidente de l’Ofnac

Objet : Plainte contre Cheikh Oumar Hanne,
                    Directeur Général du Coud


Madame la présidente,

En tant qu’acteur politique engagé, je me dois de jouer le rôle de sentinelle et de veille à tout ce qui touche à la gestion des deniers publics. De ce fait, j’ai constaté avec beaucoup de stupéfaction et de désolation, la tenue d'une manifestation appelé la nuit du nord tenues à Ndioum, le week-end du 17 au 18 février.

Madame la Présidente, ma surprise est d’autant plus fondée que, selon nos estimations, pas moins de 300 millions FCFA ont été dépensés, pour quelques petites heures seulement, soit dans l’intervalle d’une après midi, juste pour du folklore , par l’organisateur de cette manifestation, en l’occurrence le directeur général du Coud, Cheikh Oumar Hanne. Au même moment, le même sieur était épinglé par un rapport de votre institution, sous le règne de votre prédécesseur, pour détournement de deniers publics et mauvaise gestion.

Je vous adresse cette correspondance donc pour vous demander :

1°) de saisir vos services pour amener Cheikh Oumar Hanne d’expliquer l’origine licite de ces centaines de millions gaspillés au vu et au su des populations qui restent confrontées à des difficultés économiques de toutes sortes. Dans cette localité plus précisément, les ‘’Ndioumois’’ éprouvent le besoin urgent de voir être réparé leur château d’eau, tombé en panne depuis plus d’un mois. Ensuite, il y a le fait que le plateau médical, dans cette zone, est presque inexistant et les malades sont obligés de se rabattre jusqu’à Saint-Louis ou à des centaines de kilomètres à Dakar pour espérer se faire soigner. Enfin, dans cette partie du Sénégal où ne vivent principalement que des agriculteurs, les populations vivent un véritable casse-tête même des vivres de soudure ont étaient distribués pour empêcher la famine . Et d’autres problèmes encore qu’on ne peut pas étaler dans cette requête.

2°) de demander une dérogation pour que le précédent rapport qui avait épinglé l’actuel directeur général du Coud ait une suite judiciaire. Cela donnerait plus de crédibilité à l’Ofnac et pour ne pas donner raison à ceux qui soutiennent que ces rapports sont destinés à une seule frange et qu’il y a une sorte de  discrimination dans la suite à réserver.

Dans l’attente d’une suite favorable à ma requête, je vous prie, Madame la Présidente, de croire à nos considérations dévouées.

                                         Mr Ousmane Faye
Vendredi 2 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :