DAKARACTU.COM
DAKARACTU.COM DAKARACTU.COM

Dakaractu - CAN 2019

Giresse-presse sénégalaise : Retrouvailles musclées

Samedi 13 Juillet 2019

Il était parti amer mais le temps n'a pas effacé les douloureux souvenirs. Lors de sa dernière conférence de presse à la tête des Lions, le 27 janvier 2015 à Malabo, Alain Giresse avait subi de gros tacles des journalistes déçus d'une nouvelle élimination du Sénégal au premier tour de la CAN 2015. A la veille du match Sénégal-Tunisie, dimanche 16hGMT, les retrouvailles entre les deux parties ont ressemblé à un règlement de comptes. La tension était palpable.


Certes il y a eu du suspense, des fuites, des commentaires bien avant, un peu avant, juste avant l’intervention, une mise en scène pour la conférence de presse. On dit que l’actuel sélectionneur de la Tunisie a un peu rectifié le tir qu’il avait initialement mis au point. A-t-il mieux cartonné? On peut en douter. Parce que Alain Giresse ressemble à ce personnage finalement sympathique mais un chouïa très court dans ses réponses  avec la presse sénégalaise, très provocatrice. 
 
Réponses courtes 
 
Flanqué de son attaquant Yacine Khanissi, Alain Giresse visiblement toujours agacé, a notamment déclaré ne plus vouloir « parler de son passage sur le banc du Sénégal ». « Je préfère parler du match de demain que de revenir sur le passé », a-t-il coupé court. Et, il a été très difficile de relancer les discussions. L’ancien international français ne voulait plus répondre davantage sur des questions ayant trait à son expérience qui a mal tourné avec les Lions après une lune de miel, qui a fini à Malabo dans une ambiance délétère. 
 
Nonobstant cette mise au point, un journaliste a demandé à Giresse comment il voyait la situation actuelle du Sénégal qui s'est imposé en Afrique. « Ne pensez-vous pas que vous détracteurs ont eu raison sur vous ? », lance Mbaye Sène, un des envoyés spéciaux sénégalais. La question n'a pas du tout plu au sélectionneur de la Tunisie, qui rumine encore sa colère contre les médias qui l'ont jeté dans l'abîme. 
 
« Si le match se résumait à la connaissance des joueurs sénégalais… »
 
La tension est palpable. Mais Giresse sait aussi se défendre : « Tout n’était pas négatif dans mon passage au Sénégal », a répondu brièvement l’entraîneur. « Bien joué », murmure un journaliste tunisien.
 
« Gigi » a visiblement déjà très envie d'en découdre contre une équipe sénégalaise « avec de grandes qualités athlétiques », mais « pas trop joueuse ». « Si le match se résumait à la connaissance des joueurs sénégalais, je dirais que nous sommes en avance sur votre équipe », dit-il. 
 
Taba Yacine Khanissi refuse de parler arabe
 
La tension n'était pas retombée au moment de l’intervention de Taba Yacine Khanissi. Avec lui, on a eu droit d’abord aux mêmes formules creuses tant aimées de tous les joueurs de football, en conférence de presse. Pire, la presse sénégalaise n'a pas du tout apprécié l’attitude du joueur tunisien, qui a préféré parler une langue que ne comprenait pas le traducteur. 
 
Ce qui a provoqué des échanges houleux entre journalistes des deux pays.  Une ambiance déjà qui rappelle le brouillard de Radés en 2004, qui avait brisé les rêves de sacre de la génération 2002. 
 


Dakaractu


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Dakaractu - CAN 2019




SUR FACEBOOK

LES DERNIÈRES NEWS DAKARACTU

SUR TWITTER

Dakaractu S.A.R.L

Ouest Foire Dakar ( Sénégal ) BP : 30018

Serigne Diagne : Directeur de Publication

REDACTION : dakaractu@gmail.com
COMMERCIAL: pub.dakaractu@gmail.com

Tél : (+221) 33 865 24 71 / 77 683 85 85

   
Copyright@2018 Dakaractu