Dr. Bakary Sambe, -Timbuktu Institute : « Les révélations de ce procès imposent au Sénégal un changement d’approche et de paradigme sécuritaire »


« Le Sénégal a eu, toutes ces années la chance d’appartenir à la catégorie de pays qui offraient encore la possibilité d’une approche prospective, mais il devait la saisir pour développer une vraie stratégie nationale de prévention en plus de la prise en charge sécuritaire du phénomène », réagit Dr. Bakary Sambe suite aux révélations du procès des « terroristes présumés en cours.

 

Pour lui, « garder les frontières et équiper les forces de sécurité peut-être une bonne démarche tant que le danger n’est pas susceptible de venir d’un ennemi diffus, insaisissable et peut-être déjà à l’intérieur ; le déni politique et social de cette réalité nous a menés à la situation présente et nous devons sortir de l’approche réactive ».

 

Il y a quelques années, ses thèses sur la menace djihadiste en Afrique de l’Ouest étaient souvent qualifiées d’«alarmistes » par ses pairs comme par les acteurs étatiques. Les derniers évènement semblent conforter le fait que le coordonnateur de l’Observatoire des radicalismes et conflits religieux en Afrique, Dr. Bakary Sambe a été, en fait, un « précurseur » dans ce domaine avec la publication dès 2013 du premier rapport « Paix et Sécurité dans l’espace CEDEAO » intitulé, « Grand angle sur le radicalisme religieux et la menace terroriste au Sénégal », réalisé avec l’Institut d’Etudes de Sécurité (ISS), basé à Addis Abeba, Dakar, Nairobi et Pretoria.

« Dans les différentes éditions du Forum de Dakar, souligne le Directeur de Timbuktu Institute, j’ai toujours appelé à nuancer les approches strictement sécuritaires pour appeler à une démarche holistique de ce phénomène en perpétuelle mutation et à ce que le Sénégal mette en place une vraie stratégie nationale de prévention distincte des opérations de lutte contre le terrorisme à proprement parler qui sont aussi nécessaire ».

Selon Dr. Sambe pour qui, avec ce procès « le mythe du sénégalais naturellement non violent » qui a nourri notre « déni national » s’est complètement effondré  « le terrorisme d’origine nationale dit homegrown terrorism  exige des changements substantiels pour tous nos Etats devant conforter la recherche intensifiée du renseignement tout en se souciant des droits humains »

« Il est sûr que cela demande des réformes des services de renseignement et un nouveau dosage entre préoccupations relevant de la sécurité intérieure et nécessités de sécurité extérieure », souligne Bakary Sambe. Car, rappelle t-il,  « le problème de l’Etat de droit face à ce nouveau type de menace est qu’il est comptable du respect des principes démocratiques face à des individus ou groupes pour lesquels la démocratie peut être, paradoxalement, un moyen de tuer la démocratie et non une fin en soi ».

Revenant sur ses spécificités, Dr. Sambe précise que « ce phénomène qui doit alerter est d’autant plus complexe qu’il fait référence à l’action ou stratégies de  des ressortissants s’attaquant à leur propre pays sans nécessairement posséder de liens visibles avec les revendications qui les animent mais en collusion avec des éléments extérieurs ».

Rappelons que Dr. Bakary Sambe, avait aussi publié un ouvrage sur « Boko Haram, du problème nigérian à la menace régionale » (Juillet, 2015) qui avait la particularité de partir des propres sources du mouvement avec une analyse des écrits du fondateurs du mouvement pour dit-il “diagnostiquer le mal à la racine, afin de rompre d’avec la vision strictement sécuritaire qui peine à donner des solutions ou résultats durables”. L’Institut qu’il dirige rend publique le 20 avril prochain une nouvelle étude sur les facteurs de radicalisation dans les zones frontalières du Sénégal et de la Mauritanie.

 
Mercredi 11 Avril 2018
Dakaractu




1.Posté par ALTE_Dr_Hypocrites le 07/07/2018 17:37
ALTE aux Docteurs_Hypocrites
Ces Dr spécialisés en système mondialiste-Anti-Islam" cherchant à instaurer le règne de satan sur Terre et la négation de DIEU non contents de leur condition d'africains nés de parents musulmans se cachent derrière leur supposée appartenance à des tarikhas et voies de grands parents pour jouer leurs partitions hypocrites contre l’ISLAM. Ceux qu'ils évoquent pour lancer leurs missiles -non contre Dr Mouhamad Ahmad LO (Qu'ALLAH soit satisfait de lui) - mais contre le Système Divin, ceux qu'ils évoquent avaient une foi pure et étaient de vrais suiveurs de la Sunnah du Prophète Mouhammad (çalla-ALLAHOU aleyhi wa salam). Ils y ont consacré leur vie (contrairement à ces Dr ès système Anti-Islam de l'Institut Timbuktu) et y ont appelé leurs disciples. Nos grands parents et parents ont quêté le savoir authentique pour adorer ALLAH conformément au Coran et à la Sunnah, malgré un accès très limité sinon difficile à la connaissance dû aux combats, intimidations et manigances de toutes sortes de leurs maîtres-penseurs. Ces derniers maîtres-penseurs d'un système anti-DIEU et colonisateurs et corrupteurs d'esprits sont tous morts dans la disgrâce, oubliés par la postérité avant même que leurs corps ne soient finis d'être consumés par la tombe. Ces pseudo- Dr ès système "Anti-Islam" ont consacré toute leur vie à étudier, suivre les enseignements, citer et paraphraser et singer leurs maîtres-penseurs. Ils n’ont comme référence que des mortels oubliés par la postérité comme Platon, De Gaulle, Senghor etc, mais n'ont qu'une infime connaissance de leur Prophète Mouhamad (SAWS) si tant est-il qu'ils se reconnaissent à lui.. Alors de quel droit ils pensent que tout le monde doit être disciple des colonisateurs d'esprits, de satan et des concepteurs du système mondial anti-Islam. On ne les entendra jamais citer dans leurs propos un hadith du Prophète (SAWS) encore moins un verset du Coran. La raison : leurs coeurs sont malades comme le dit Le Saint Coran "Fii khoubihime maradoune, fa-zaadahoumouLLAHou maradane, wa lahoume azaaboun aliime". Leur sort est celui des mounaafikhoune , hypocrites (n’étant ni parfaitement et clairement musulmans, ni clairement mécréants) à moins qu'ALLAH ne leur fasse Miséricorde et qu'ils ne se rétractent du chemin de satan et oeuvrent dans la voie du Coran et de la Sunnnah avant que la mort ne leur rendent visite. Libres à eux de choisir leurs modèles et leur mode de vie, mais qu'ils sachent que l'Islam est Le Système Unique et Universel de DIEU ; pas l'islam dillué de faussetés, de négation de la sunnah, de pensées tirées des enseignements des libre-penseurs, mais celui conçu par ALLAH Soub'haanahou Wa Ta'aala et enseigné et mis en pratique par Son Bienaimé Prophète et Dernier Envoyé Mouhammad (SAWS).
Aux Drs. SAMBE et NIANE de l'institut Timbuktu, je suggère de vous rétracter du chemin de la perdition et du satanisme que vous avez emprunté, j'espère par ignorance, et de vous engager dans la recherche de la connaissance de l'Islam à la source, pas à travers les enseignements pervertis de vos maîtres-penseurs de leurs universités. Bientôt vous, comme nous tous d'ailleurs, serez morts et vous saurez tardivement que le Salut ne se trouve nulle part ailleurs que dans la conformité au Coran et à la Sunnah du Prophète (SAWS), cette voie qui est la voie droite de « siratal moustakhim » que vous indexez à tort de "wahabisme". L'éminent Dr Mouhamad Ahmad LO ne fait qu'enseigner la voie que DIEU nous a choisie, nous les 1,6 milliard de musulmans du Monde pas les seuls 14 millions de sénégalais.
En tant qu'intellectuels et chercheurs je vous invite à avoir au moins une démarche scientifique, celle de vous approcher des enseignements de Dr M. A LO et de les comparer avec les sources authentiques que sont le Coran et les hadiths. Si vous appartenance à l'Islam, votre condition de musulman est véridique il se peut qu'ALLAH guide vos coeurs vers la Vérité et vous réviserez assurément vos positions de perdition.
ALLAH a décrété l’expansion inéluctable de l’ISLAM et il ne s'est jamais arrêté de s’étendre, se développer et de s'adapter à tous les peuples et époques depuis 1438 ans n'en déplaisent les hypocrites et les mécréants.
Wa salam



Dans la même rubrique :