Dialogue afro-arabe : Macky Sall rend hommage à Senghor


De la tribune du 40e anniversaire du Festival d’Assilah, au Maroc, le président Macky Sall a rappelé le rôle joué par Léopold Sédar Senghor pour raffermir les liens entre Arabes et négro-africains francophones, par le biais de la culture.  
« En nous réunissant ici, nous faisons écho à l’appel conjoint de mars 1982 du Président Senghor et de Son Altesse le Prince Hassan de Jordanie, pour le dialogue et la coopération afro arabes.  La finalité du dialogue, dont la culture est un puissant vecteur, c’est d'ouvrir l’esprit, de réduire la distance et de rapprocher les peuples.
Il est heureux, de ce point de vue, que le thème de votre symposium porte sur l’intégration dans le contexte du retour du Maroc à l’Organisation continentale, sa famille naturelle. Par l’intensité de ses relations d’amitié et de coopération, le Maroc n’a d’ailleurs jamais quitté sa famille africaine », a déclaré Macky Sall.
« Senghor, précise le président de la République, était là, au festival de 1982. Senghor aimait Assilah pour l’harmonie de la cité dans sa diversité culturelle. Et Assilah aimait Senghor pour son goût de la culture ; au point d’immortaliser son nom par une place publique, et de lui consacrer un colloque au Festival de 1989 ».
« Au demeurant, le Maroc a été au cœur du rêve panafricaniste dès les travaux préparatoires de l’Organisation de l’Unité Africaine, avec le Groupe de Casablanca, porteur du projet d’Etat fédéral africain, face au  Groupe de Monrovia, partisan de l’intégration par étapes », a rappelé le chef de l’Etat.
Ainsi, saluera-t-il : « Pour chaque sénégalais et chaque sénégalaise, le Maroc est une terre d’accueil et d’hospitalité fraternelle. Une vieille tradition de relations humaines solides et confiantes nous unit, en effet », non sans remercier « Sa Majesté le Roi Mohammed VI », qui, ajoute-t-il, « continue d’apporter à cet héritage ancestral ». 
Samedi 30 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :