Covid-19 : « Si j’étais Macky Sall, j’allais appeler Ousmane Sonko et lui confier... » (Collectif des acteurs des transports routiers)


Le Collectif des acteurs des transports routiers du Sénégal (Catrs) conscient de la situation actuelle du pays et du reste du monde, confronté à la pandémie du coronavirus (Covid-19) est d’avis que cette situation est un message divin. Momar Sourang, coordonnateur dudit collectif, d’en donner la preuve par l’impact de cette maladie dans les pays développés qui n’ont pas fini de compter leurs morts.
 
‘’Dans toutes les religions révélées, le Bon Dieu nous y a recommandé la solidarité, le don de soi, le sacrifice pour la communauté, entre autres… mais les populations sont passées outre. Aujourd’hui, ce qu’on peut retenir de cette maladie du coronavirus, est que Dieu nous a rappelé à l’ordre pour un retour aux valeurs. En ce moment, ni l’argent ni le système sanitaire performant ne peuvent grand-chose contre le Covid-19. Ces pays qui étaient la destination favorite des malades pour des soins médicaux, comme l’Italie, l’Espagne, la France, entre autres, sont, aujourd’hui, à genoux. C’est le moment, pour tous les chefs d’État d’être conscients que ce sont les biens publics qui leur sont confiés’’, a-t-il indiqué.
 
Il se dit surpris par ce qu’a favorisé cette maladie. ‘’On n’aurait jamais cru que des acteurs comme Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Fou Malade, Thiat, entre autres, allaient répondre à l’invitation, au palais de la République,  du président Macky Sall. On doit ainsi comprendre qu’au-delà de tout, c’est l’intérêt de la Nation qui prime sur tout le reste. Je pense que la lecture que doit avoir le président Macky Sall, est que cette pandémie a réussi ce que n’a pas pu faire le dialogue national. C’est à lui de tout faire pour préserver cette dynamique. Pour qu’après le Covid-19, il puisse, avec toutes les forces vives de la Nation, se battre pour la relance de l’économie. Combattre la maladie est une affaire, mais comment faire pour relever le défi de cette relance de l’économie en est une autre. Certains disent même que Macky Sall aurait dû prendre les décisions avant d’inviter ces acteurs au palais. Concédons-le-lui, vu l’urgence. Mais à sa place, j’aurais créé, dans le cadre de la gestion des fonds de la Force Covid-19, un comité qui inclurait toutes ces forces vives avec une autonomie de gestion qui garantirait une certaine transparence. Cela le protégerait demain, au cas où il serait   enregistré un scandale dans la gestion de ces fonds. Si j’étais le président, vu qu’il n’y a eu que Ousmane Sonko qui s’est montré dubitatif dans la destination de ces fonds Convid-19, j’allais l’appeler pour lui confier la direction de ce comité-là. Et le mettre en rapport avec certains acteurs crédibles pour que l’origine et la destination de ces fonds aient une traçabilité’’.    
 
 
Vendredi 3 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :