Contribution de Assy Bèye : Mr le Président Erdogan, vous avez moins de ministres, mais tellement de prisonniers politiques !


Contribution de Assy Bèye : Mr le Président Erdogan, vous avez moins de ministres, mais tellement de prisonniers politiques !
La réflexion du Président turque concernant le nombre de ministres au Sénégal a scandalisé plus d’un. Preuve encore une fois que tout ce qui est blanc pense pouvoir tout se permettre en Afrique noire. Erdogan ne se serait jamais permis de faire ce type de commentaire hors d’Afrique.
Surtout pas en Russie où il est allé implorer le pardon de Putin après avoir abattu un avion russe. Il a 24 ministres dit-il, c’est son choix mais ce que nous lui aurions rétorqué s’il avait eu la chance de nous entendre c’est que lui a en excès ce que nous n’avons pas au Sénégal: des prisonniers politiques à remplir les prisons. Depuis les événements qu’il est difficile de qualifier tant on spécule encore sur un coup d’Etat que certains pensent avoir été inventé, des journalistes, des intellectuels, des membres de la société civile et de l’opposition sont pourchassés et jetés en prison sans autre forme de procès. La Turquie est en passe de battre le record du monde des emprisonnements politiques. De pays musulman sophistiqué, le pays de Kémal Atta Turk sous Erdogan s’enfonce dans l’archaïsme religieux et le recul démocratique.
Mr le Président Erdogan, nous sommes un pays accueillant mais nous n’aimons pas les hôtes arrogants qui croient tout se permettre. Aussi, nous remettons-vous à votre place en vous demandant de balayer devant votre propre porte en commençant par libérer les prisonniers politiques dont les seuls tords sont  d’être en divergence avec vous. Voyez-vous, ici chez nous, la liberté d’opinion est un droit que chaque sénégalais exerce librement.
Certes, nous avons plus de ministres, qui  soit dit en passant ne sont pas les enfants du président Macky Sall comme vous avez dit mais ses collaborateurs. Par contre, chez vous,  en Turquie, nombreux  de vos concitoyens se sont retrouvés en geôle pour avoir juste tenté d’excercer leur droit d’expression. 
Fermez le ban!
Jeudi 1 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :