Caisse d'avance : La partie civile va faire appel sur les intérêts civils


Caisse d'avance : La partie civile va faire appel sur les intérêts civils
À l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, des échanges téléphoniques sont en cours entre l'agent judiciaire et le pool d’avocats qui défend les intérêts de l'Etat du Sénégal. Bien avant celà, la partie civile a tenu une réunion, quelques heures après le délibéré dans l'affaire Khalifa Sall. Au sortir de cette rencontre, au cours de laquelle un  appel a été discuté, les représentants de l'Etat ont décidé d'interjeter appel sur les intérêts civils.
En fait, l'Aje et les conseils de la partie civile sont satisfaits de la peine de 5 ans infligée à Khalifa Sall et son Daf. Mais, ils ne le sont pas en revanche sur les intérêts civils qui leur ont été réservés. Le Tribunal  a retenu la culpabilité du Maire de Dakar sans pour autant leur allouer des dommages et intérêts. Le juge Malick Lamotte n'a finalement retenus que l'amende de 5 millions de francs CFA contre le premier magistrat de la Ville.
Du coup, aucun préjudice né des infractions commises par Khalifa Sall n'a été réparé. Pourtant, l'Agent judiciaire de l'Etat avait réclamé à Khalifa Sall, en guise de dommages et intérêts, 6 milliards 830 millions, pour réparer le préjudice du milliard 800 qu'il aurait subi dans cette affaire dite de la caisse d'avance ou fonds politiques.
Tout comme la défense de Khalifa qui a annoncé un recours en seconde instance, la partie civile va faire appel...
Dimanche 1 Avril 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :