Air Senegal vise un chiffre d’affaires de 70 milliards F Cfa en 2019


L’objectif de Air Senegal S.A est de réaliser un chiffre d’affaires de 70 milliards de F Cfa en 2019. Cette ambition a été déclinée par le président-directeur général de la compagnie au cours de l’entretien qu’il a accordé à Dakaractu. « Un ATR c’est 8 ou 9 millions de dollars de chiffre d’affaires par an », justifie Philipe Bohn. 

Royal Air Maroc et Senegal Airlines n’avaient pas dépassé un pic de chiffre d’affaires de 40 milliards de F Cfa, si on en croit l'ex-vice président à Airbus.

Pourquoi ce chiffre d’affaires prévisionnel ne concerne-t-il pas 2018 ? De l’avis du PDG, «2018 est l’année de mise en route » où tous les avions ne sont pas disponibles sur 12 mois, en raison de la délivrance du Permis d’exploitation aérienne (PEA) fin avril passé.

Toujours au sujet de ce PEA, Philipe Bohn a félicité l’ANACIM qui a fait preuve d’un engagement remarquable en recommandant la reprise à zéro du processus d’acquisition.

Le niveau de conformité aux standards internationaux des vols de la nouvelle compagnie pourra être contrôlé grâce à des audits internationaux qui se baseront sur des normes en vigueur aux Etats-Unis d’Amérique et en Europe.  

« En termes de timing, nous sommes allés assez rapidement », se réjouit le président-directeur général.

Dévoilant un pan de la stratégie d’expansion, Philipe Bohn a jugé que « le marché sénégalais interne ne suffirait pas à soutenir une telle démarche…à développer une compagnie ». C’est pourquoi, il va capitaliser sur le marché intercontinental où, sur des axes, des opérateurs actuels comme Air France et CORSAIR sont à 80 % de taux de remplissage des avions.

Ainsi, souhaite-t-il marcher sur les plates-bandes de CORSAIR qui opère sur les droits du Sénégal. « Demain, Air Sénégal prendra sa place…Nous avons les droits de trafic », prend-t-il date. 
Lundi 18 Juin 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :