Agression contre des enfants : Le Mouvement Dieum Kanam diagnostique les causes (lettre ouverte)


Agression contre des enfants : Le Mouvement Dieum Kanam diagnostique les causes (lettre ouverte)
Malgré les nombreux départements en charge de l'Enfance, le problème de leur protection reste entier. Il est inacceptable et inadmissible qu'on laisse nos enfants être violés, violentés, commercialisés et tués sans une véritable action plutôt qu'une réaction de nos autorités.
La Cellule d’appui à la Protection de l’Enfance (CAPE) ,la Direction de la protection de l'enfance, La Direction de la Promotion et de la Protection des Groupes vulnérables (logée au ministère de la santé) qui comprend :
la Division de la Promotion et de la Protection des Personnes âgées, la Division de l'Enfance déshéritée, la Division de la Lutte contre l’Exclusion sociale; la Délégation Générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale (DGPSN) dirigée par Dr Anta SARR, l'Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, le Ministère de la Femme de la famille et du genre, les ONG...qui se pavanent dans les hôtels huppés alors que les enfants sont dans la rue.
Toutes ces structures ont failli dans leur mission de protection des enfants!
Elles devraient prévenir, quel que soit le contexte, la maltraitance, la négligence, l’exploitation et la violence que subissent les enfants, d’y répondre et de les éliminer. Il s’agit d'un secteur de politique spécialisée et des services sociaux mais qui, par nécessité, devait travailler étroitement avec les mouvements sociaux de jeunes et de femmes installés dans les quartiers et qui bénéficient d'une proximité avec ces enfants.
DEUG NÉKHOUL mais le Ministre gambien du Tourisme a raison de dire qu'au Sénégal, on ne parle que de politique et non d'actions concrètes.

LASS BADIANE
PRÉSIDENT MOUVEMENT DIEUM KANAM
SECRÉTAIRE ÉLU BBY COMMUNE DE GRAND YOFF
Vendredi 2 Mars 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :