Menaces de sanctions contre la RDC

Les Etats-Unis et la Grande Bretagne se disent préoccupés par la situation politique en RDC après le mandat d'arrêt contre Moise Katumbi.


Menaces de sanctions contre la RDC
Washington et Londres dénoncent "la répression que subit l'opposition et notamment Moise Katumbi".
Ce dernier est sous le coup d'un mandat d'arrêt pour recrutement de mercenaires.
Ces accusations ont été démenties par l'ex-gouverneur du Katanga.
Les Etats-Unis et la Grande Bretagne envisagent des sanctions en réponse à ce qu'ils considèrent comme une politique répressive contre l'opposition.
Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a déclaré à la BBC qu'un pays étranger ne peut pas menacer les dirigeants congolais, 56 ans après l'Indépendance.
Image copyright
"On peut s'étonner que le fonctionnement des instances judiciaires d'un pays indépendant puisse donner lieu à des réactions de la part des gouvernements de pays qui eux-mêmes ont le plus grand respect pour leur système judiciaire".
Le pouvoir congolais assimile cette sortie de Washington et de Londres à un mépris.
"C'est vraiment étonnant et j'espère que cette condescendance n'est pas un mépris pour notre pays. Je ne vois pas ce qui autorise les Etats-Unis et la Grande Bretagne à proférer des menaces unilatérales contre la RDC", a indiqué M. Mende.
Lundi 23 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :