Violences faites aux enseignants : Les professeurs de philosophie se solidarisent avec leur collègue de Kébémer et alertent.


L'agression de la professeure de philosophie, Ndèye Awa Diouf, au lycée de Kébémer a fait réagir ses collègues de Dakar qui se sont réunis, ce 17 juin, à la Faculté des sciences et technologies de l'éducation et de la formation (FASTEF), pour dénoncer ce qu'ils qualifient d'énième attaque contre des formateurs.

"Les enseignants sont aujourd'hui victimes de violence partout au Sénégal et malgré les récriminations des syndicats et le cri de détresse des victimes, rien n'a été entrepris pour mettre un terme à ce chaos", a expliqué le porte-parole des professeurs de philosophie, Mr Songué Diouf. 

Ce dernier a interpellé les autorités éducatives ainsi que l'État à prendre leurs responsabilités. Il a notamment alerté sur le risque de passer à la vitesse supérieure si rien n'est fait sur le cas de l'enseignante de Bambey.

Le syndicat unitaire des enseignants du Sénégal (SUDES) affilié à la confédération des syndicats autonomes du Sénégal (CSA) qui a été représenté, a pour sa part, averti sur toutes les conséquences qui découleront des attaques répétitives contre de paisibles enseignants...
Jeudi 17 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :