Spéciale 8 mars / Entretien avec Amy Sarr Fall : « Cette célébration des femmes doit dépasser le stade de slogan afin de mesurer ce qui a été fait en leur faveur »


Elles méritent certes d’être célébrées tous les 365 jours de l’année, mais le 8 mars est bien particulier car, étant décrétée journée internationale de la femme. Elle est célébrée pour faire valoir les droits des femmes, à leur autonomisation mais aussi et surtout à ces inégalités dont elles sont victimes. 

Au Sénégal, plusieurs femmes montent au créneau pour porter la voix des femmes à travers diverses initiatives. Amy Sarr Fall n’en fait pas moins partie. 

En effet, la directrice de « Intelligences Magazine » reconnaît bien, en ce contexte de célébration du 8 mars où le thème tourne autour de l’égalité des sexes dans un contexte de changement climatique, les acquis après d’âpres luttes pour la cause de la femme. Mais elle n’omet point les efforts qu’il y a à fournir. 

« Le 8 mars doit rappeler aux femmes certes, leur potentiel, mais à force de célébrer cette journée avec ce même engouement, on finit par voir beaucoup de slogans revenir. Or, nous devons dépasser ce stade pour avoir des mesures claires et savoir ainsi ce qui a été fait en faveur des femmes », confie l’initiatrice de la « Grande rentrée citoyenne » dans un entretien spécial en cette journée du 8 mars célébrant la femme.

En effet, Amy Sarr Fall reconnaît qu’il ya eu des acquis, mais c’est toujours insuffisant. En guise d’exemple, Amy Sarr Fall précise que déjà, la scolarité des filles pose encore problème, aussi, certaines filles avec un niveau excellent à l’école, sont laissées à elles-mêmes. Des réalités sur lesquelles il faut fournir davantage d’efforts parce que la célébration de cette journée dans notre continent, n’est pas la même que celle en Europe.

Dans cet entretien, Amy Sarr Fall assez intéressée par les questions liées à l’éducation, est revenue sur les intempestives grèves des professeurs ces derniers jours. Elle s’est réjouie des avancées après les concertations des acteurs et encourage cette dynamique qui ne peut être que bénéfique pour les enfants.

L’actualité dans la sous région avec les coups d’État ainsi que la situation en Ukraine et les répercussions dans les autres pays ont aussi été soulevées dans cet entretien...
Mardi 8 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :