Sibassor : La population s'offusque des factures salées de Flexeau.


À Sibassor, les populations sont très remontées contre la société en charge de la distribution de l'eau dans les régions de Kaolack et Kaffrine. 
 
En cause, les factures de ce mois-ci ont connu une hausse vertigineuse. C'est d'ailleurs ce qui a poussé certains pères de famille à monter au créneau pour parler de "surfacturation".
 
"Ceux qui avaient un index de 7 à 10m³ se sont retrouvés ce mois-ci avec des factures dont la consommation est estimée à 40m³. Alors, on s'est demandé comment ils ont fait pour nous servir de telles factures", a martelé Cheikh Ndiaye lors d'une rencontre à Sibassor.
 
Cet après-midi, une délégation de ladite société a été dépêchée à Sibassor après une série de réclamations de la part de la population. Toutefois, ses membres n'ont pas réussi à convaincre une partie de la population qui a fait le déplacement pour les accueillir. Au contraire, ils sont rentrés bredouilles parce que n'ayant servi, selon les populations, aucune explication plausible relative à une telle décision.
 
"Ils ont dit que certains compteurs sont tombés en panne et que leurs chiffres ne s'affichent plus. Mais ce n'est pas une raison de  surestimer nos factures. En plus, ils viennent d'arriver et se permettent de se sucrer sur nos dos. Et pourtant, l'Asufor que Flexeau a remplacé ici, travaillait correctement et nous servait des factures correctement préparées...", a lancé un père de famille habitant Diamaguène.
 
"Le problème est que la population n'est pas représentée au sein du conseil d'administration. Du coup, toutes les décisions sont favorables à la société et non à la population. En plus, nous les invitons à enrôler les plombiers de la localité qui maîtrisent le réseau. Ils nous emmènent des plombiers qui ne connaissent rien de notre réseau d'où les nombreux problèmes auxquels nous sommes confrontés", a ajouté Aly Ndiaye. "Ils nous amènent souvent des bons de coupure sans pour autant nous remettre nos factures. Nous trouvons que c'est véritablement de la triche. Et nous n'allons plus l'accepter, car trop c'est trop. Ce qu'ils doivent faire c'est de mettre en place un dispositif à Sibassor, car pour faire des réclamations, les usagers doivent se rendre à Kaolack commune où se trouve leur siège. Là également, c'est un sérieux problème...", a renchéri Sadibou Ndiaye...
Jeudi 5 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :