Serigne Mboup : " Le dragage du port de Kaolack va booster l'exportation de l'arachide..."


Le président de la CCIAK qui a pris part ce jeudi au 4ème forum sur l’arachide organisé par le COPEGA, n’en démord pas. La relance de cette culture de rente passe par une diversification de l’offre. " Nous avions fait partie de la mission gouvernementale qui a eu à négocier avec la Chine pour l’ouverture de ce marché aux produits arachidiers en 2013. Par la suite, on sait les résultats probants qui ont suivi. Malheureusement la taxe imposée à l’exportation a brisé l’élan des exportateurs. Avec le COPEGA qui réunit les exportateurs, nous avons mené le plaidoyer auprès du président Macky Sall et de son Premier ministre pour obtenir la suspension de cette mesure. Aujourd’hui l’arachide en provenance du Sénégal est très convoitée dans le monde, notamment en Asie. Si nous combinons la demande à l’extérieur et les besoins des huiliers, cela donne une attractivité à ce produit qui est plus qu’une simple culture de rente dans notre pays », a indiqué le président de la chambre consulaire, invité à la matinale de la RFM. 

Embrayant sur les perspectives ouvertes par les travaux de dragage du port fluviomaritime de Kaolack, le patron de la principale chambre consulaire de Kaolack, n’a pas manqué l’occasion de faire le lien. " Aujourd’hui l’essentiel de l’arachide exportée est produite dans le bassin arachidier, mais les opérateurs sont obligés de la faire à partir du port de Dakar avec des charges supplémentaires, alors qu’avec le dragage du port de Kaolack tout le processus pourrait se faire à partir de Kaolack. Le dragage du port de Kaolack va booster les exportations de graines d’arachide", a renchéri le président de l’Union qui a par ailleurs commenté l’élection prévue dans 3 jours du président de la CCIAD. Il a plaidé pour un scrutin transparent et démocratique ouvert à tous les opérateurs économiques implantés dans la région de Dakar  « La chambre de commerce de Dakar est la plus ancienne en Afrique, aujourd’hui l’image qu’elle renvoie est indigne de son rang, nous devons tous œuvrer pour redorer son lustre d’antan", a-t- il lancé.

Revenant sur sa candidature à la mairie de Kaolack, l’homme d’affaires dit travailler en toute sérénité avec les responsables de son mouvement  ‘’ And Défar Kaolack ‘’  qui selon lui, a une forte représentation dans les différents quartiers de la capitale du Saloum. Précisant au passage n’être aucunement perturbé par le report des élections locales." Nous n'avons jamais été dans une dynamique de campagne électorale, mais plutôt dans une logique d’acteurs citoyens », s’est-il défendu...
Samedi 23 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :