RESPONSABLES APR : ALERTE A LA TRAHISON


Je déteste la trahison. C'est pourquoi je ne peux pas me taire et laisser faire.
Beaucoup de responsables de haut niveau du parti du Président Macky Sall jouent aujourd'hui sur deux tableaux. Ils continuent à rester avec lui en essayant de tracer leur propre voie. Ils ont des accointances réelles avec les adversaires. Sinon comment comprendre qu'ils soient aphones face aux critiques contre le Président Macky ? Ils ne participent plus au combat et sont en train de constituer leur propre groupe. Ce sont eux-mêmes qui organisent les fuites sur la place publique et qui fournissent les informations à l'adversaire. Ils rencontrent même certains adversaires tard dans la nuit et c'est ce qui a fait dire à un de mes amis que les choses se font et se défont entre 2 et 4 heures du matin à des endroits tenus secrets.
Ils auront beau nié mais c'est bien eux. Comment comprendre qu'ils parlent de l'après Macky aux citoyens qu'ils reçoivent ? Pourquoi leur parlent-ils de leur propre ambition alors qu'ils ont mieux à faire avec la réélection de leur candidat ?
C'est le même scénario qu'a vécu Wade en 2012. Certains étaient avec lui sans pour autant l'être. Quand est arrivé le moment du second tour, ces hommes et femmes n'ont fait qu'un pas de côté pour aller vers l'autre bord. 
Aujourd'hui certains responsables sont en train de répéter le même modus operandi: un pas ici ! Un pas là-bas.
Cela me rappelle le souvenir que j'ai de cet ami qui jouait dans notre équipe de football et qui le jour de notre confrontation avec une autre formation a refilé à notre adversaire la liste de notre composition ainsi que le secret qu'on devait tous garder afin de gagner le match. L'année suivante, il s'est retrouvé capitaine de cette même équipe qui nous avait battu.
Quand on est dans une même formation fut elle politique on se doit de jouer juste et de participer à tous les efforts. La stratégie du "on défend ensemble, on attaque ensemble" doit être de mise. 
Il faut arrêter de feindre de tacler ou de mettre un but alors que le cœur n'y est pas. 
On ne peut pas être titulaire de deux licences dans deux équipes différentes et qui s'opposent. C'est cette prouesse que vous essayez de réussir et je vous dis tout de suite que c'est peine perdue. Le cumul de licences est puni partout.
Certains pensant fortement qu'ils ne seront pas dans les lambris du pouvoir si le Président sortant passe sont en train de se détourner du combat pour sa réélection. Ils massifient pour eux-mêmes.
Reprenez-vous et allez dans le même sens que vos coéquipiers. C'est là où se trouve votre salut. 
Des fois quand j'entends le candidat Macky Sall dire « 2019 c'est mon combat »  je me dis qu'il a tout compris. Ce qui est très normal car ayant plus d'informations que nous autres.
Comme 2012, 2019 risque de révéler beaucoup de traîtres.
Wait and see !
Souleymane Ly
Spécialiste en communication
Samedi 19 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :