NDÈYE SALY DIOP DIENG À DIOURBEL- " Il est possible à tout le monde de faire du bruit, mais il appartiendra aux femmes de réélire le Président en 2019 "


Dans le cadre des visites d'échanges autour des enjeux de l'année sociale  avec les organisations féminines réunies au sein des conseils consultatifs départementaux de la femme, madame Ndèye Saly Dieng s'est rendue ce lundi, à Diourbel. Elle a profité de l'occasion pour inviter les femmes à porter sur leurs épaules la réélection du Président Macky Sall en 2019. 
Pour elle, chacun peut faire du bruit, mais seules les femmes sont déterminantes quand il s'agit d'élections à cause de leur engagement et leur détermination.

Dans la grande cour de la marie où s'est tenue la cérémonie de remise des notifications de financements, le ministre n'a pas manqué de rendre hommage au Président Sall qui, dit-elle,   ''a placé son action sous le signe de l'inclusion socioéconomique des couches plus vulnérables au sein desquelles il y a une certaine catégorie de femmes. '' Ainsi s'engage-t-elle à matérialiser cette proposition Présidentielle par le déploiement de financements. '' Dans chaque département administratif, les organisations de femmes sont appelées à produire une réflexion concrète. '' C'est cette réflexion qui lui permettra, confie Ndèye Saly Dieng, de procéder au lancement de 111 unités économiques pour l'entrepreneuriat féminin touchant 12.150 femmes et jeunes filles des 12 communes du département de Diourbel  pour un financement total de 760 millions de francs Cfa sur les ressources du Fonds national de promotion de l'entrepreneuriat féminin.  ''Dans ce paquet, précise l'hôte de Diourbel,  les projets portent principalement sur l'aviculture, l'embouche, la transformation des produits locaux et de l'artisanat. ''

À côté de ces micro activités, il sera déployé un programme portant sur le traitement de l'arachide. Il y a aussi les projets d'appui à l'entrepreneuriat féminin  et à l'emploi des jeunes filles (PADEF/EJ) bénéficiant d'un financement de la Bid  et fonctionnant sur les principes et les règles de la finance islamique. Ce projet va lancer ses premières actions avec une dotation en équipements pour le démarrage de 13 projets dans la région et principalement à Touba.

Il s'agira, selon le ministre, des acquis de la première phase du Palam au sein de la région de Diourbel dans le domaine de l'alphabétisation, de la formation professionnelle,  de la construction de 74 écoles communautaires de base et du renforcement des capacités et du financement des projets de femmes et des jeunes pour un montant de 594 millions.

Le ministre dira mettre à la disposition des femmes une dotation en équipements comprenant un kit coiffure, 16 machines à coudre simples, 2 machines à coudre broderie, une mini-boulangerie et 3 congélateurs. Elle insistera sur le respect des engagements contractuels concernant le remboursement des financements.

Il faut signaler que Madame Saly Diop Dieng s'est aussi rendue chez Magui Mangara qui distribuait des financements privés d'une centaine de millions de francs. Elle a été aussi reçue en grande pompe par Mme Guèye Fatou Diané, directrice de la Réglementation et de la supervision des Systèmes financiers décentralisées à la direction générale du Secteur financier et de la compétitivité.
Mardi 1 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :