Maisons démolies : Une grande manifestation sous régionale au profit des victimes, en gestation.


Des populations qui se disent victimes pour avoir vu leurs maisons démolies, ont initié une marche de protestation ce vendredi pour se faire entendre. La manifestation tenue à la Place de la Nation (Ex-Obélisque) a servi de cadre pour le coordonnateur du Forum social sénégalais, de réclamer justice pour ces milliers de victimes réunis en collectifs. 
 
Mignane Diouf, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est insurgé contre la récurrence de telles pratiques au Sénégal. Des faits que l’État semble laisser prospérer sans lever le plus petit doigt. ‘’On est en train de s’accaparer des terres. C’est compte-tenu de tout cela et vu l’ampleur du phénomène au Sénégal et en Afrique que les organisations comme le Frapp (Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine) et le Forum Social sont en train de les soutenir afin que justice et réparation soit faite’’.
 
Acteur de la Société civile, il dit ne pas admettre que quelques 253 maisons soient ‘’écrasées sans que la justice n’intervienne’’. Et dans ce dossier particulier de Gadaye, poursuit-il, la justice a été saisie et a ordonné le dédommagement’’. Mais l’auteur des faits de destruction de ces maisons  en question a fait appel, le Tribunal de grande instance de Dakar l’a encore condamné à payer des dédommagements. Mais, il continue à se pavaner dans Dakar. Et ces familles continuent à être victimes. Il faut donc que justice soit faite’’, peste M. Diouf qui, à travers cette histoire, légitime la partie du Frapp et du Forum social à cette marche pour soutenir les victimes.
 
Une présence que ses camarades et lui n’entendent pas laisser, sans le règlement définitif de cette affaire, promet-il. ‘’Nous serons avec eux jusqu’à la fin de ce dossier. Si ce dossier n’est pas réglé, on ne va pas arrêter. Nous exigeons que justice soit faite. Et nous allons ouvrir la bataille là au niveau international avec nos amis de la Convergence africaine contre l’accaparement des terres et des ressources naturelles. Actuellement nous préparons un Forum à Bamako, le mois prochain. Et on est en train de voir à partir de ce forum-là, comment envisager à Dakar, une grande manifestation sous régionale pour le soutien de ces victimes.
 
À noter que ce sont le Collectif des victimes de démolition au Quartier Darou Salam Begne bi, le Collectif des copropriétaires victimes des immeubles des HlLM Maristes, le Collectif des victimes de démolitions de Tivaouane peulh, le Collectif des victimes de Gadaye, le Collectif des victimes de Guéréo, le Forum Social Sénégalais et le Frapp, qui ont initié cette marche tenue cet après-midi, de la place de l'Obélisque à la Rts.
 
Vendredi 22 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :