Kédougou : les populations marchent contre le projet Pôle Sénégal Oriental.

Les populations de Kédougou ont battu le macadam ce dimanche 18 décembre 2022 pour s'opposer au pôle Sénégal Oriental. Elles sont massivement sorties pour participer à cette marche de protestation.


À quelques jours de la tenue du Conseil des ministres délocalisé, les populations de Kédougou ont montré leur ferme opposition au projet Pôle Sénégal Oriental qu'elles qualifient de projet mort-né. Au cours de la manifestation, elles ont enjoint Sidiki Kaba à s'occuper de la région de Tamba et de laisser les kédovins s'occuper de Kédougou. Pour elles, le ministre des Forces armées est derrière ce projet qui ne sera profitable qu'à Tambacounda.  
 
Les populations ont  aussi dénoncé la volonté de l'État d’implanter l'usine d'exploitation du fer à Tamba, une chose qu'elles n'entendent laisser passer quel qu’en soit le prix à payer. Les kédovins ajouté que l'ancienne
région naturelle ou Sénégal oriental n'a fait que retarder Kédougou, en faveur de Tambacounda.  
Ils ont profité de l’occasion pour s’insurger contre le montant insignifiant des fonds de péréquation, qui devrait revenir de droit et en grande partie à la région de Kédougou.  
 
Dans leur mémorandum qui sera transmis à l'autorité ce lundi 19 décembre 2022, ils ont inscrit un certain nombre de doléances. Il s’agit entre autres :  
- la révision des conventions et contrats miniers. 
- l’octroi de 5% des bénéfices de chaque entreprise minière à la région de Kédougou pour financer les programmes d'investissements.  
- Le recrutement de toute main d'œuvre non qualifiée au niveau des populations de la région.  
- La construction d'un réseau ferroviaire Kédougou-Bamako-Niger-Guinée dans le cadre l'exploitation du fer de la Falémé. 
- Création d’un centre de formation aux métiers des mines et énergies à Kédougou.  
-Cession d’une partie des ressources minières à la région de Kédougou en mettant en place des miniers.  
-Installation d’une fonderie de fer et une raffinerie de l'or à Kédougou pour la commercialisation au Sénégal.  
-Implantation d’une direction régionale de SEN EAU et de la SONES avec un personnel suffisant.  
- implantation de corps de contrôle pour prévenir les vols de ressources aurifères et la pollution de l'environnement.  
-Arrêté le traitement aux produits chimiques (bassari de cyanure et mercure). 
 
Un plan d'action a été élaboré et sera déroulé dans les prochains mois, voire les semaines à venir. Ainsi ils invitent les autorités politiques et territoriales à dire au président Macky sall que la région de Kédougou dit non au projet Pôle Sénégal oriental, a soutenu Daouda Diallo, le porte-parole. 
Lundi 19 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :