Imam Aliou Ndao face au tribunal ce jeudi 03 mai, les témoins attendus ce lundi


Imam Aliou Ndao face au tribunal ce jeudi 03 mai, les témoins attendus ce lundi
L'interrogatoire tant attendu de l'Imam Alioune Badara Ndao aura finalement lieu ce jeudi 03 mai devant la chambre criminelle à formation spéciale. Le juge Samba Kane en a fait l'annonce alors que Matar Diokhané, présenté comme le cerveau de l'affaire devait répondre aux questions de ses avocats. 

Pendant 48 heures, le seul Sénégalais qui a su extraire ses compatriotes des bastions de Boko Haram a fait face au tribunal pour répondre des griefs d'actes de terrorisme par association de malfaiteurs, actes de terrorisme par menace ou complot, blanchiment de capitaux, financement du terrorisme et apologie du terrorisme. 

Un interrogatoire intéressant en ce sens qu'il a permis d'avoir une idée sur le fonctionnement intérieur de Boko Haram, même si Matar Diokhané a refusé par moment de reconnaître qu'il était de mèche avec les jihadistes du Nord du Nigeria. 

Entendu sur ses rapports avec l'Imam Alioune Ndao, Matar Diokhané s'est mué en avocat de son "guide" et l'a lavé de tout soupçon en ce qui concerne un projet d'installation d'une Wilaya de l'Etat islamique entre le Sénégal, la Gambie et les deux Guinée. 

Selon Matar Diokhané, l'Imam Ndao ne sait rien de son voyage au Nigeria. Sur le document intitulé "L'ignorance est-elle une excuse" qu'il lui avait envoyé pour correction, Matar Diokhané a fait savoir au tribunal que l'Imam n'a pas touché au document. Il a nié lui avoir envoyé de l'argent durant tout son séjour au Nigeria. 

Cependant, l'un des accusés Ibrahima Diallo alias Abou Omar avait dès les premiers jours du procès avoué avoir remis 8 millions FCFA à l'Imam Ndao, argent provenant de l'épouse de Matar Diokhané, Coumba Niang. Devant la chambre criminelle, cette dernière a reconnu avoir remis cet argent à Abou Omar qui est rentré au Sénégal en même temps que Diokhané. Sans nul doute, Imam Ndao apportera des réponses sur cet argent. Il sera aussi cuisiné sur la phrase de Matar Diokhané qui le donne pour très proche des idéaux d'Al Qaida sur la charia.

Après le passage très épié d'Imam Ndao, les témoins auront droit au chapitre à partir du lundi 7 mai. Et d'après les informations qui nous parviennent du temple de Thémis, Massamba Diop et Alioune Diop, respectivement père et frère de Moustapha Diop qui seront entendus à titre de renseignement. Il est aussi prévu l'audition du père d'Abdallah Diop du nom de l'ami de Pape Kibily Coulibaly qui a pris la fuite, alors qu'il était recherché par la police. L'audience sera suspendue pour 48 heures, le temps de permettre au procureur de faire son réquisitoire. Selon toujours le calendrier établi par le président de la chambre criminelle, le représentant du ministère public fera son réquisitoire le lundi 14 mai avant que les avocats ne fassent leur plaidoirie. Exercice auxquels ils ne pourront s'atteler qu'à partir du jeudi 17 mai. 
Mercredi 2 Mai 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :