En visite au Sénégal : Marine Le Pen tentera de soigner son image en Afrique.

Marine Le Pen, la candidate battue au second tour de l’élection présidentielle de 2022 qui est peu aimée en Afrique à cause de sa position sur l’immigration, est en visite depuis le lundi 16 janvier au Sénégal. La visite de la cheffe de file du Rassemblement National (RN) est passée inaperçue sur la scène des médias locaux. Elle tentera de soigner son image en Afrique en prônant sans doute une vision d’un « co-développement euro-africain ». Le Pen n’est pas venu seule, elle est accompagné de l'eurodéputé RN Philippe Olivier, de la vice-présidente de l'Assemblée nationale Hélène Laporte, ainsi que de son conseiller Nicolas Lesage.


En 2017, date de sa dernière visite en Afrique, Marine Le Pen avait obtenu un entretien avec Idriss Déby, président du Tchad. Mais depuis cette dernier visite il y a 6 ans, aucun chef d’État africain n’avait emboîté le pas à l’ancien président du Tchad qui a disparu en 2021, signe que les positions de Mme Le Pen sur l’immigration restent un obstacle majeur à des relations normalisées avec l’Afrique. 
Marine Le Pen a déposé ses valises au Sénégal dans la soirée du lundi 16 janvier 2023. Pas le temps de se reposer pour la cheffe du groupe parlementaire Rassemblement National (RN). La cheffe de file du Rassemblement National (RN), a commencé sa visite dans la ville de Saint-Louis, l’ancienne capitale du Sénégal. Marine Le Pen, a visité une usine d’une compagnie agricole spécialisée dans le riz. Ainsi, cette première visite à Saint-Louis de Marine le Pen pourrait se justifier par ses propos tenus à France 24 avant sa venue dans le pays. « Il convient donc que la France accompagne de façon plus innovante les agriculteurs africains et les aide en particulier à se saisir du grand potentiel de développement que constituent les terres arables non cultivées. »

Comme pour sa dernière visite en terre africaine qui était peu médiatisée, le programme de son premier voyage africain depuis 2017 reste tenu secret par le Rassemblement national (RN), qui réserve la couverture de cette visite à son équipe de communication et à des médias choisis.

Dans une tribune de l’hexagone publiée le 16 janvier passé, Marine Le Pen détaille les ambitions de son déplacement au Sénégal : « La France et le Sénégal peuvent devenir les deux moteurs d'une relation de confiance retrouvée entre l'Europe et l'Afrique. […] À nous de peser ensemble, à l'OMC comme dans les négociations de bloc à bloc, pour réussir cette conciliation complexe de l'équilibre des sociétés avec les exigences d'une croissance soutenable. » Poursuivant son propos, le Pen ajoute : « Il existe encore une envie de France en Afrique et un espace d’action commun qui peut se déployer avec succès dans le cadre d’une relation mature, fondée sur la prise en compte des réalités et des intérêts mutuels. »

Actuellement au Sénégal, Marine Le Pen découvrira sur place une situation politique, économique et sociale très tendue. Le président de la République sénégalaise, Macky Sall, a perdu sa majorité absolue lors des législatives lors des élections législative.
Ainsi, Marine Le Pen ne sera certainement pas accueillie à bras ouverts par les autorités du pays comme l'aurait été François Hollande, sans doute à cause, des positions du RN sur l'immigration qui passent mal dans ces pays africain qui dispose d'une importante communauté en France.
Mardi 17 Janvier 2023
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :