Émeutes et tensions politiques / "Aar Suñu Moomel" met tout sur le dos de Ousmane Sonko, mais sermonne l'État.



" Aar Suñu Moomel" ne parvient toujours pas à digérer les saccages de certains symboles français lors des dernières émeutes enregistrées au Sénégal. Cest son coordonnateur qui le fait savoir et qui met tout ou presque sur le dos du leader du Pastef.

Pour Bachirou Bâ, plus connu sous le sobriquet de "Toucouleuru Baye", rien ne justifie le comportement de ces sénégalais qui étaient sortis manifester leur colère, même si certains ont évoqué, à juste titre, la difficile conjoncture économique engendrée par la Covid-19.  "Les manifestants s’en sont pris à des édifices certes français, mais qui ont une main d’œuvre locale. J'en sais quelque chose pour avoir moi-même beaucoup perdu.  J'estime que Sonko est responsable, en partie, de la perte d'emplois qui en a déroulé et qui a touché d'honnêtes Sénégalais." 

Bachirou Bâ d'ajouter que l'affaire Adji Sarr - Sonko devrait quitter la scène politique pour être laissée à l'appréciation du juge. En cela, le coordonnateur de "Aar Suñu Moomel", d'estimer que le gouvernement est loin d'être exempt de tout reproche. "Cette affaire concerne 02 Sénégalais. Je pense que le leader de Pastef devait être assez responsable et aller répondre sans ameuter le peuple comme ce fut le cas. L'État devait aussi être au dessus de la mêlée parce qu’on attend de nos gouvernants une attitude plus responsable et plus prévoyante. Ils sont les garants de la sécurité des citoyens, mais aussi de leurs biens. Or en l’état, nombreux ont été des impactés dans une affaire qui ne les concerne pas directement. Faire preuve de surdité face à un peuple balloté entre taux de chômage élevé chez les jeunes, pauvreté, insécurité, conjoncture difficile et une crise sanitaire qui ne connait jamais une fin, c’est se jeter dans la gueule du loup. Ce fut un cocktail explosif. Ce qui n’a pas manqué de se produire... »
Lundi 29 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :