COVID-19 : Sabodola Gold Opérations renforce les capacités de diagnostic de l’hôpital Fann.


Dès l’apparition des premiers cas de coronavirus, le Sénégal a pris des mesures pour endiguer la propagation de la maladie dans le pays : état d’urgence, couvre-feu, port obligatoire de masque dans les lieux publics, instauration des gestes barrières et de distanciation physique, interdiction des rassemblements, limitation des déplacements, fermeture des écoles, universités et des lieux de culte. Nonobstant toutes ces mesures, le virus se propage dans tout le pays. En témoignent les chiffres quotidiens annoncés par la Direction générale de la Santé. A ce jour, le pays a enregistré plus de 5200 cas d’infections au coronavirus, dont plus de 3500 guérisons et déploré plus de 50 décès. Si la performance du système de santé n’est pas remise en cause, toute la logistique dont ont besoin les médecins et le personnel soignant n’est pas encore disponible dans les hôpitaux retenus pour la prise en charge des patients.

Pour réaliser des bilans plus approfondis et fiables, par exemple, nos centres de traitement épidémiologiques de référence ne disposent jusqu’ici pas d’un outil de diagnostic et d’exploration autonome, holistique et performant sur place. C’est dans ce contexte et pour pallier ce déficit que Sabodala Gold Operations sollicitée a répondu favorablement en les dotant le CHU de FANN d’un appareil de pointe avec réactifs pour une dizaine de milliers de tests d’un coût global de 65 millions de francs CFA. La mise en service de cet automate va améliorer considérablement les capacités du CHU de FANN dans le diagnostic et la prise en charge des patients. La réception de ce don a été faite ce jeudi 18 juin 2020, au CHU de Fann en présence des autorités gouvernementales et des représentants du donateur.

 

Le virus semble narguer les professionnels de santé. Les soignants se battent avec les moyens de bord, hélas le coronavirus résiste et se propage. Chaque jour, l’annonce par les autorités sanitaires des chiffres de contamination devient une source d’inquiétude. Beaucoup de Sénégalais se demandent si l’État réussira à vaincre la pandémie. Ils s’interrogent surtout sur les moyens dont disposent les hôpitaux dédiés face à la crise. Désormais, il y a une lueur d’espoir avec la mise en service du nouvel automate iflash 3000 qui permet de réaliser des analyses avec plus de précision et de fiabilité.
 

L’appareil est acquis grâce à la société Sabodala Gold Operations (SGO) qui en a fait don au Centre hospitalier national universitaire (CHU) de Fann. « C’est un appareil innovant qui permet de faire des analyses médicales avec un minimum d’intervention humaine parce que beaucoup d’étapes sont automatisées. On a aussi la possibilité de faire, en même temps, plusieurs analyses médicales sur la même machine », explique le Pr Papa Madièye Guèye, biochimiste, hématologue et Chef de service du Laboratoire de Biochimie, Maladies infectieuses du CHU de Fann. « Dans le cadre de la lutte contre la COVID-19, cet appareil va permettre de faire le test de sérologie, c’est-à-dire qu’il va aider à rechercher les traces du virus dans le sang d’un individu qui a été exposé au virus et qui a, peut-être, développé une résistance naturelle contre le virus », poursuit le médecin.

 

 

 

Profondeur et fiabilité des Diagnostics

L’avènement du test complémentaire qu’offre « l’automate iflash 3000 » est de ce point de vue pertinent aussi bien pour les soignants que les patients. « L’automate nous permet d’aller au-delà de ce que nous faisions dans le cadre de la COVID-19 », se félicite le Pr Guèye.

 

Le Pr Mouhamadou Lamine Dia, virologue- bactériologue (CHU de Fann), pour sa part, précise que « l’automate iflash permet de rechercher des anticorps dirigés contre le Coronavirus dans le sang pour savoir si une personne a été malade ou tout simplement infectée par le virus dans un passé plus ou moins récent et vérifier ainsi si elle est protégée ou non contre la maladie (Covid-19) ».

  En d’autres termes, cela permet de savoir si la personne est à l’abri d’une nouvelle contamination. Le médecin d’insister sur le fait que le test de sérologie « ne prend pas la place du test de référence » qui est jusqu’ici utilisé.

 

L’automate iflash 3000 n’est pas un appareil de plus, car il a toute son utilité dans le dispositif médical. «L’automate iflash aura un impact réel sur le suivi des patients puisqu’avec le test de référence utilisé jusqu’ici, on peut parfois avoir des erreurs, c’est-à-dire qu’on peut obtenir un résultat négatif au lieu d’un positif. Le test de sérologie que réalise l’iflash permet, dans ces cas de figure, de réorienter le diagnostic et de trancher », insiste le Pr Mouhamadou Lamine Dia. En conséquence, les diagnostics vont être désormais fiables à 100%, notamment chez les individus dits asymptomatiques car ne présentant pas de signes de la maladie.

 

Rapidité des résultats

 

La mise en service de l’automate iflash 3000 garantit la réduction des délais de livraison des résultats d’analyses étant donné les performances de l’appareil. En conséquence, le CHU de Fann acquiert, avec ce nouvel appareil, une grande capacité de diagnostic. 

 

L’établissement pourra aussi, conformément à sa politique sociale, offrir des prestations abordables aux patients.

 

Sous ce rapport, l’automate iflash est un grand acquis pour le Sénégal surtout quand on sait que l’appareil sera très utile, pour bien d’autres maladies, au-delà de la pandémie du nouveau coronavirus. « Ce sera un plus pour les patients parce que l’offre de service sera améliorée. Le patient pourra bénéficier d’autres types d’analyses qui n’existaient pas à l’hôpital Fann. Comme c’est un automate, les délais d’analyse seront aussi réduits », se réjouit le Pr Mouhamadou Lamine Dia. Les spécialistes les plus sollicités dans le cadre de la COVID-19 seront les premiers impactés positivement par cette acquisition.

 

Réanimateurs et infectiologues en première 

ligne

 

Dans le cadre de la prise en charge de la pandémie actuelle, l’automate iflash 3000 sera utile en priorité aux médecins « réanimateurs et aux infectiologues qui sont en première ligne ». Mais les attributs de cet outil vont bien au-delà de ces deux types de spécialistes. « Quand on est hors du cadre de la COVID-19, cet automate propose beaucoup d’autres tests », explique le Pr Guèye.  En effet, outre les analyses sur le coronavirus, l’automate iflash 3000 offre aussi toute une panoplie d’analyses destinées à l’usage de beaucoup d’autres spécialistes comme les gynécologues, les cardiologues, les neurologues, les endocrinologues, les gastro-entérologues, les cancérologues, etc.  

 

L’appareil aidera aussi dans la prise en charge des maladies thyroïdiennes, des maladies du foie (les hépatites B, C…), explique, enthousiaste, le Pr Papa Madièye Guèye, le chef de service du laboratoire de biochimie.  « C’est un appareil qui en plus de la COVID-19, peut permettre de faire d’autres analyses pour rechercher les marqueurs en rapport avec d’autres maladies. Son utilité dépasse largement le cadre de la COVID-19 », souligne, le Pr Dia, virologue-bactériologue. 

 

Aussi, ajoute-t-il, dans le cadre des enquêtes épidémiologiques qui se feront pour connaître le niveau d’exposition du personnel médical au nouveau coronavirus, l’automate iflash 3000 sera d’une grande utilité.

 

Des hôpitaux publics comme le CHU de FANN n’ont pas toujours suffisamment de moyens pour faire face à leur mission. L’acquisition de cet automate va apporter un peu d’oxygène aux ressources de l’hôpital.

 

Des économies et une réorientation des investissements du CHU de Fann

Pour le Pr Papa Madièye Guèye, l’acquisition de l’automate iflash 3000 permettra au CHU de Fann de faire des économies et de réorienter ses « investissements dans d’autres domaines où il y a des besoins ». L’automate iflash 3000 va impacter globalement le fonctionnement du Centre hospitalier national universitaire (CHU-Fann), et lui permettra de renforcer sa mission de service public et d’affronter plus sereinement la pandémie.

 

Quant à SGO, avec ce don, la compagnie vient de franchir un nouveau palier dans sa politique de Responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Pour mémoire, lorsque le président Macky Sall a lancé le fonds « Force COVID-19 » et sollicité les acteurs de la vie socio-économique pour y contribuer, Sabodala Gold Operations (SGO) avait contribué à hauteur de 653 millions FCFA, tant au niveau national que régional auprès de ses communautés hôtes.

 

Cet appui supplémentaire avec le don de cet automate, renforce les moyens techniques du personnel médical, et consolide la position de SGO comme entreprise citoyenne et soucieuse de jouer sa partition auprès des autorités et des populations dans la riposte pour vaincre la COVID 19.

Jeudi 18 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :