Lettre ouverte à Monsieur Abdou Latif Coulibaly


Lettre ouverte à Monsieur Abdou Latif Coulibaly
Monsieur le ministre, vous vous êtes permis, avec une phénoménale indélicatesse, de « tutoyer » Sérigne Saliou Mbacké. Vos propos sont d’autant plus révoltants qu’ils viennent de la part de quelqu’un qui est censé parler au nom de tout un gouvernement, de surcroît un expert en communication.

Monsieur le ministre, vous devez savoir, comme tout bon journaliste d’ailleurs digne de sa profession, que le choix et l’utilisation des mots dans une déclaration aussi importante que celle que vous avez faite, ne sont point fortuits encore moins anodins.

Cher M. Abdou Latif Coulibaly, nous avons entendu, il y a quelques jours avec stupéfaction, votre déclaration à propos de l’affaire opposant l’homme d’affaires Aliko Dangote et la famille de Serigne Saliou Mbacké. Il est clair qu’on ne vous reproche pas, Monsieur le ministre, la prise de position dans cette affaire en faveur de M. Dangote, car de toute évidence cette décision est au-delà de votre domaine de compétence, mais la responsabilité concernant le choix des mots ainsi que la manière de les dire vous incombe entièrement.

Monsieur le ministre, vous devez savoir, comme tout bon journaliste d’ailleurs digne de sa profession, que le choix et l’utilisation des mots dans une déclaration aussi importante que celle que vous avez faite, ne sont point fortuits encore moins anodins. Libre à vous d’avoir des convictions propres qui peuvent être complètement en déphasage avec la réalité au Sénégal (car une des réalités au Sénégal est l’importance des familles religieuses). Libre également à vous, M. Coulibaly, de ne pas donner de l’importance à une telle ou telle autre famille religieuse, mais vous ne pourrez en aucune manière vous octroyer le droit de manquer de respect à une personne aussi symbolique et importante que Serigne Saliou Mbacké. Votre indifférence manifeste à l’égard de certaines valeurs et règles non écrites qui sont pourtant si chères aux Sénégalais, combinée avec votre droit de vous s’exprimer librement ne vous dispense en rien de l’obligation de respecter chaque personne pour ne pas dire une personne de la dimension de Serigne Saliou.

Vos propos, Monsieur le ministre, sont d’autant plus choquants et révoltants lorsque qu’on sait que vous auriez utilisé cette petite mais non moins importante formule de politesse à savoir « Monsieur », si vous vous adressiez à un dirigeant occidental d’une part. Et d’autre part lorsqu’on sait que ces propos ne vous auraient jamais frôlé l’esprit si Serigne Saliou était encore de ce monde. Serait-ce de la calomnie avec une petite pointe d’hypocrisie ?

Monsieur Coulibaly, les Sénégalais ne manqueront pas de remarquer que vos propos sont symptomatiques d’une certaine volonté de ravaler les vrais chefs religieux hautement importants dans notre société au rang de simples citoyens ordinaires. Mais ce projet en apparence maçonnique n’aura jamais l’occasion d’aboutir. Certains chefs religieux ne peuvent et ne pourront jamais être des citoyens ordinaires. Parler d’eux de façon anodine et désinvolte n’y changera absolument rien. Les vrais chefs religieux (j’insiste sur le mot vrai pour écarter tout amalgame) constituent en quelque sorte des clés de voute permettant de maintenir l’équilibre mais surtout la cohésion de notre si petite mais ô combien complexe société sénégalaise avec ses nombreux clivages. Et à ce titre ils méritent des prérogatives qui échappent aux citoyens ordinaires. N’en déplaise à certains.

Serigne Bassirou Seck
Lundi 21 Octobre 2013
Dakaractu




1.Posté par dioufy le 21/10/2013 13:26
Latif nous sommes avec toi. Le Sn avance.

2.Posté par Samba Ndiaye le 21/10/2013 15:07
Voila assurément les propos d'un crétin. Serigne Moustapha Saliou est un élément d'une dynastie maraboutique. En conséquence, il n'a rien de particulier. Aucune sainteté ne l'anime sinon le besoin immodéré d'argent. On donne du monsieur à un homme de valeur, mais on tutoie le rustre. L'a-t'on entendu dans une oeuve caritative ? A t'il intervenu dans les inondations qui perturbent le sommeil des sinistrés ? Que nenni !!! Alors de grâce, laissez-nous souffler Monsieur Seck, vous nous pompez l'air.

3.Posté par niang le 21/10/2013 15:45
Très belle et briante analyse.
Pour ceux qui sont payés pour inonder le web par vos commentaires à 2 balles (insultes, provocations, mensonges etc ...) économiser votre energie (changer de métier).
Aucune dignité, aucune honnêté intelectuelle. Vous me faites vraiment pitié. Dans tout les cas la bataille que vous voulez menez est perdue d'avance. Malheureuse vous vous en rendrez compte trop tard.
Tawfekh rek

4.Posté par Djengou le 21/10/2013 20:24
Monsieur seck,
Sachez que les sénégalais sont de moins en moins enclin à entretenir ces centaines de marabouts parasites.
Nous n'avons plus les moyens de vous garantir des prébendes à vie parce que vos grands parents priaient plus que les nôtres .mettez vous au boulot comme tout le monde et cessez de nous emmerder avec votre suceptibilité à la noix. Tout ce tintamarre , c'est juste pour faire monter les enchères et faire payer plus à Dangote. Si serigne saliou était vivant, il aurait laissé tomber cette affaire de puis longtemps alors arrêtez d'utiliser son nom. Bandes de salopards



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015