RDC : Les armées congolaises et ougandaises pilonnent les positions des FDA.


Originaires de l’Ouganda, les rebelles Forces démocratiques alliées (ADF) mènent des actions meurtrières contre les populations de la RDC et même de l’Ouganda. Furieux contre ces milices qui ont trouvé refuge en RDC à partir d’où elles mènent leurs actions, Kampala a eu l’aval de Kinshasa pour bombarder les bases arrières des ADF.

C’est ainsi que depuis ce mardi matin, l’armée Ougandaise mène des frappes aériennes et d’artillerie sur des positions du groupe rebelle Forces démocratiques alliées (ADF) dans l'Est de la République démocratique du Congo. « Comme annoncé, les actions ciblées et concertées avec l’armée ougandaise ont démarré aujourd’hui par des frappes aériennes et des tirs d’artillerie à partir de l’Ouganda sur les positions des terroristes ADF en RDC », fait savoir sur son compte Twitter le porte-parole, le ministre de la Communication Patrick Muyaya. Information confirmée par le porte-parole de l’armée Ougandaise,  « ce matin, nous avons lancé des frappes aériennes et d'artillerie conjointes contre des camps ADF avec nos alliés congolais. »

À l'origine, les ADF étaient une coalition de groupes armés ougandais, dont le plus important était composé de musulmans opposés au régime du président Yoweri Museveni. Ils sont installés depuis 1995 dans l'est congolais, où ils ont pris souche. 

Depuis avril 2019, certaines de leurs attaques sont revendiquées par l'organisation État Islamique qui désigne le groupe comme sa "Province d'Afrique centrale". En mars dernier, les États-Unis ont placé les ADF parmi les "groupes terroristes" affiliés aux jihadistes de l'EI.
Mardi 30 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :