Oumar Guèye, sur l’acquisition d’un nouvel avion de commandement : « Ce n’est pas un problème de budget, c’est une question de souveraineté, de sécurité, à assurer à un Président de la République »


L’acquisition d’un nouvel avion de commandement présidentiel répond à une question « de souveraineté, de sécurité, à assurer à un Président de la République », a fait savoir le Ministre, porte-parole du Gouvernement du Sénégal, M. Oumar Guèye sur la Rts. Le Président de la République est une institution et parmi ses missions régaliennes, figurent le plus souvent le déplacement à l’étranger, a-t-il ajouté. Ces déplacements, poursuit Oumar Guèye, se font le plus souvent par la voie aérienne, raison pour laquelle, « l’État du Sénégal se doit d’assurer au Président des déplacements en toute sécurité », a aussi fait savoir le ministre chargé des Collectivités territoriales.

Selon Oumar Guèye, la dernière acquisition d’avion pour le Sénégal date de 2010, pour un avion A319 construit en 2001. Un appareil qui compte donc 20 ans d’utilisation. « Et il se trouve qu’il présente beaucoup de difficultés, il est le plus souvent en réparation, entretien, cd qui constitue des coûts exorbitants. S’y ajoute que lorsque cet avion est en garage il faut louer un avion. Et tous ces montants cumulés indiquent qu’il faut acquérir un nouvel avion », a-t-il tenté d’expliquer.

Pour finir sur le coût de l’avion qui ne cesse de faire polémique depuis l’annonce de la nouvelle, le ministre d’indiquer que ce n’est pas un problème de budget, mais une question de souveraineté, de sécurité, à assurer à un Président de la République. « La nouvelle acquisition de l’Airbus A320 néo va offrir un rayon plus important mais aussi une économie en terme de kérosène de l’ordre de 25%. Et tout cela justifie cette nouvelle acquisition par l’État, pour le président de la République », assure t-il.
Mardi 25 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :