Offre ou cession de drogue : Un ressortissant nigérian écope 2 ans de prison ferme pour vente de cocaïne

Un ressortissant nigérian répondant au nom de Dennis Okechhukwu Abiaziam, a été condamné à 2 ans de prison ferme pour offre ou cession de drogue. Comparaissant ce vendredi 16 décembre 2022 au Tribunal des Flagrants délits de Dakar, il a été interpellé par la police avec 20 grammes de cocaïne.


Le prévenu a été pris la main dans le sac au cours d'une livraison pour un de ses clients. Par la suite, les policiers ont procédé à une fouille corporelle alors qu'il avait 20 grammes de cocaïne par-devers lui. Ainsi, les agents de la police ont mené une perquisition chez lui où les enquêteurs ont trouvé 1 kg de cocaïne et tout un matériel de conditionnement à savoir une balance, des ciseaux ainsi que des sachets. Le prévenu a confié aux enquêteurs que c'est un certain "MNK" qui était son fournisseur. Il déclare l'avoir rencontré à la station- service du marché Dior. 

À l'enquête préliminaire, il avait avoué qu'il mélangeait la drogue avec une poudre blanche. Il avait reconnu que cette drogue était destinée à réduire la puissance de la drogue et rendre le commerce plus rentable. 

Déféré et placé sous mandat, depuis le 30 novembre 2022, le mis en cause a été jugé ce vendredi 16 décembre 2022.

 

A la barre, le prévenu Dennis Okechhukwu Abiaziam a reconnu une partie des faits qui lui sont reprochés. Il déclare que les limiers ont trouvé sur lui 5 grammes de cocaïne au lieu de 20 grammes comme mentionné par les enquêteurs dans le procès-verbal. "J'ai été appréhendé à Ouest-foire. Les policiers m'ont trouvé avec trois compatriotes en train de fumer. Après avoir fouillé mes poches, ils ont découvert par-devers moi 5 grammes de drogue. Lorsqu'ils m'ont posé la question de savoir l'origine de cette substance, j'ai clairement répondu que je l'avais acheté pour ma consommation personnelle. Les enquêteurs ont rédigé le procès-verbal avant même de m'interroger. Et ils m'ont obligé à signer en m'infligeant des sévices corporels", se défend-il.

 

Prenant la parole, le juge lui rappelle ses déclarations à l'enquête préliminaire où il avait accepté qu'il a été arrêté au moment de la livraison pour un de ses clients, mais également, il avait reconnu que la drogue était destinée à la vente. Le prévenu répond  n'avoir jamais fait une telle déclaration.

 

Invité à faire son réquisitoire, le parquet a souligné que le mis en cause a été interpellé par la police en possession de 20 grammes de cocaïne et une perquisition a permis de saisir de 1 kg de cocaïne dans son domicile. Selon lui, les faits sont constants parce que les détails qui sont dans le procès-verbal ne sont pas sortis ex nihilo. "Au regard de tout cela, les infractions sont bien constituées pour le prévenu", déclare le parquet qui sollicite que le mis en cause soit déclaré coupable et condamné à 2 ans d'emprisonnement ferme pour offre ou cession de drogue. À son tour, la défense assurée par Me Diongue plaide une application bienveillante de la loi pénale.

 

Finalement, le juge après en avoir délibéré conformément à la loi, a déclaré le prévenu coupable et l'a condamné à 2 ans de prison ferme.

Vendredi 16 Décembre 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :