(ENTRETIEN) Dr Gilles Olakounlé Yabi, analyste politique : "Il ne faut réduire George Weah à son passé de footballeur (...) ATT ne devait pas être accueilli en héros au Mali (...) Il y a un préalable à l'adhésion du Maroc à la CEDEAO"

L'élection de George Weah à la tête du Liberia a suscité inquiétude auprès de certains observateurs. Ces réserves reposent sur le fait que pour eux, l'ancien international du football n'est pas assez outillé intellectuellement pour conduire les rênes de ce pays au passé turbulent. Mais pour le Dr Gilles Olakounlé Yabi, réduire l'ancien sociétaire du Paris Saint Germain à son statut de joueur de foot serait trop simpliste. L'analyste politique qui a accordé un entretien à Dakaractu s'est aussi prononcé sur le retour en grandes pompes d'Amadou Toumani Touré au Mali. En désaccord avec la mise en scène ayant accompagné l'accueil réservé au prédécesseur d'Ibrahim Boubacar Keita, Dr Yabi déplore ce qu'il appelle l'acceptation sociale d'une certaine irresponsabilité des dirigeants africains. Ce, d'autant plus qu'à l'en croire, ATT a joué un rôle dans l'instabilité sécuritaire que connait le Mali ces dernières années. L'occasion faisant le larron, nous avons aussi abordé la lancinante question de la menace jihadiste qui semble étendre ses tentacules dans les pays du Sahel. Un problème dont la solution ne semble pas résider exclusivement dans l'approche militaire. C'est du moins l'analyse de notre hôte qui ne dénonce pas tout de même le financement étranger des forces du G5 Sahel. Au sujet de la volonté exprimée du Maroc d'intégrer la CEDEAO, le président du Comité directeur du Think-Thank, Wathi a plaidé pour la prudence.


Vendredi 5 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :