Décompte final du parrainage : Pour 1 414 792 parrainages déposés, 721 750 ont été acceptés pour 832 742 rejetés dont 174 637 doublons


Le verdict du décompte des parrainages est tombé hier au Conseil constitutionnel. Les 27 candidats ont chacun reçu le pv concernant la séance de vérification de leurs parrainages. Cinq candidats ont obtenu le nombre de parrainages requis tandis que trois doivent passer au second tour. Le reste doit enterrer son rêve de participer à la présidentielle. Mais qu'en est-il des chiffres ? 

Il est ressorti du décompte final que globalement 1 414 792 de parrainages ont été déposés par les 27 candidats. De ce chiffre qui fait le quart du fichier électoral, 721 750 ont été validés, tous dossiers confondus. Mais il faut préciser que le Pur présente le meilleur dossier avec 63 262 parrainages acceptés. Des candidats comme Amadou Seck, Mamadou Lamine Diallo, Mamadou Ndiaye n'ont pu dépasser la barre des 5000 parrainages validés. Mais ils ont fait mieux que Moustapha Guirassy, Amsatou Sow Sidibé et Mamadou Diop dont les dossiers se sont révélés inexploitables. 

Très redoutés, les doublons ont fait des ravages puisqu'ils sont au total au nombre de 174 637. Le candidat de Benno Bokk Yaakaar est le seul dont le dossier est exploitable qui a échappé à la furie des doubles emplois. La raison est connue : son mandataire a réussi à passer en premier au Conseil constitutionnel. Abdoul Wahab Bengeloun a enregistré le plus grand nombre de doublons. Il s'est retrouvé avec 23 852 électeurs qui ont déjà parrainé d'autres listes. Sachant que la loi électorale prévoit des sanctions contre les auteurs de doublons, reste à savoir s'ils seront poursuivis. 

Ferme la liste la grille des rejets pour autres motifs, c'est à dire les parrainages “non régularisables”. Le décompte a donné pour cette catégorie 658 106. Beaucoup de candidats recalés doivent leur sort à ces rejets. Mamadou Lamine Diallo ne dira pas le contraire puisque sur 66 810 parrainages déposés, 61 750 ont été rejetés pour autres motifs, c'est-à-dire irremplaçables. 

Jeudi 3 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :