Audience : Mbagnick Ndiaye reçoit Jean-Claude Brou, Président de la Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)

La libre circulation des personnes et des biens, une priorité en 2019, annonce le Président de la Commission de la CEDEAO.



En visite de travail à Dakar pour 24 heures, le Président de la Commission de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Monsieur Jean-Claude BROU accompagné du Commissaire chargé des Infrastructures, Monsieur Pathé GUÈYE, a rendu une visite de courtoisie au Ministre en charge de l’Intégration africaine, Monsieur Mbagnick NDIAYE, le mardi 27 novembre 2018.
Dans le cadre du suivi rapproché de la mise en œuvre de l’agenda communautaire, le Président de la Commission de la CEDEAO a fait part des projets prioritaires sur lesquels la CEDEAO va mettre l’accent en 2019. Parmi ces projets, figurent en bonne place la libre circulation des personnes et des biens et les accords commerciaux. Selon lui, ce sont des points essentiels que l’institution qu’il a l’honneur de diriger va prendre à bras le corps en 2019, en vue d’une bonne prise en charge des préoccupations de la communauté.
Au cours de cet entretien, le Président a évoqué, entre autres, les questions suivantes : la construction des postes juxtaposés de contrôle au niveau des frontières, le projet de construction du corridor  Praia-Dakar-Abidjan, la réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako dont l’accompagnement de l’Espagne est acquis, les Accords de Partenariat Economique (APE), un dossier qu’il juge difficile. Il a également indiqué le souhait des autorités cap-verdiennes de voir une liaison maritime établie entre Dakar et Praia. Ce sont des questions que la CEDEAO est en train de suivre de très près avec les États membres.
Le Ministre Mbagnick NDIAYE, pour sa part, s’est félicité de cette démarche qui contribue à établir un dialogue direct avec les ministères des États membres. Revenant aux sujets évoqués par le Président, il a tenu à souligner l’importance de la libre circulation dans le processus d’intégration africaine. Par ailleurs, il a sollicité  l’accompagnement de la Commission dans la mise en œuvre des activités de son département.  
Mercredi 28 Novembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :