Affaire Polimed : Le personnel du Centre hospitalier Thierno Mansour Barro de Mbour sonne la révolte face à l’inertie des autorités.


Constitué de 4 syndicats (Sames, Sutsas, Syntras, Cnts) de travailleurs responsables de l'Eps (Établissement public de santé) 1 de Mbour, désormais Centre Hospitalier Thierno Mansour Barro, l’intersyndicale 3S est une nouvelle fois montée au créneau. Une réaction des personnels de santé de ladite structure pour fustiger ‘’avec la dernière énergie la non réactivité et l'inaction des autorités ministérielles de tutelle, les autorités territoriales, les autorités religieuses et les élus locaux font face à ce problème Polimed’’. Une structure ‘’qui ne fait que gangrener notre système de santé’’, a déclaré le Dr Khoudoss Mama, médecin-chef des urgences dudit établissement de santé.

Ce dernier, qui est par ailleurs, le Sg du Sames local, a fait part de la mesure prise par ses camarades de passer à la vitesse supérieure. Cela implique une rétention d’information, une marche de protestation et même une centralisation des urgences au niveau Thiès.

’Les 3s procèdent à une rétention de données à partir de ce 4 novembre 2021 et à un sit-in devant le bureau de la direction le 5 novembre 2021 pour exiger le paiement immédiat des arriérés de motivation et d'indemnité. Il n'est pas à exclure une marche de protestation de tout le personnel médical du département et une centralisation des urgences à l'hôpital régional de Thiès’’, a confié le Dr Khoudoss, ce jeudi 4 novembre 2021, au micro de Dakaractu.

Vers un boycott des urgences à Mbour

Pour éviter d’en arriver à ce stade qui pourrait porter rudement préjudice aux populations de Mbour, ses camarades et lui interpellent le président de la République. 

À ce dernier, d’ailleurs, il demande une ‘’audience pour régler définitivement ce problème Polimed afin qu’il n’y ait plus jamais un tel contrat dans nos Eps. Cela y va de la survie de notre système de santé les 3S présentent leurs excuses à la population pour les désagréments provoqués.’’

À tout cela s'ajoute, selon son camarade Moussa Ndiaye, le secrétaire administratif du Sutsas, le non-paiement de 5 mois d'indemnités et 3 mois de motivation par I’administration alors que les fournisseurs de la structure continuent d'être payés.

« Au vu de tout ce qui précède, les 3S attirent encore une fois de plus l’attention de la plus haute autorité du pays en l'occurrence Macky Sall, président de la République sur la souffrance qu'endurent les usagers le personnel médical, paramédical et de soutien du Centre hospitalier Thierno Mansour Barro (ex Eps1 Mbour) à cause de Polimed », a indiqué M. Ndiaye, secrétaire à l’organisation de ladite intersyndicale...
Jeudi 4 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :