Légalisation de l'inceste en Suisse


Alioune TINE, quand me répondrez-vous ?

Légalisation de l'inceste en Suisse
Après la légalisation du MPT (Mariage Pour Tous) en France, la Suisse veut, quant à elle, dépénaliser l'inceste afin d'autoriser des relations incestueuses entre un père et sa fille, une mère et son fils... Sachant que toute dépénalisation cache un projet de légalisation, sachant que l'occident tend à universaliser sa "morale de l'existence et de la pensée humaine", sachant par ailleurs qu'il existe au Sénégal des organisations qui épousent cette "morale universelle", je suis en droit de craindre et de soumettre mes craintes à ces d'organisations dont les activités reposent essentiellement sur le respect de nos droits, sur la protection de notre "intégrité physique".

Je refuserai toute position de neutralité que je considère comme une fuite en avant face à des problèmes cruciaux qui menacent notre société. La France n'a pas hésité à se prononcer sur "l'illégalité" de la condamnation de deux homosexuels en 2009 et à exiger, en la personne de Rama YADE, leur libération. Certaines organisations, comme la Radho, ont aidé à l'exil d'homosexuels sénégalais pour, disent-ils, les protéger contre l'extrême menace dont ils pourraient faire l'objet. L'un d'entre eux aurait même réussi à serrer la main de Ban Ki MUN pour crier victoire.

Avant qu'un quelconque débat sur la légalisation de l'homosexualité ou de l'inceste ne se pose au Sénégal, j'aimerais connaître la position de Monsieur Alioune TINE, Secrétaire général de la Radho pour qui j’ai d’ailleurs beaucoup de respect même si des divergences d’opinion flagrantes nous séparent. Monsieur Alioune TINE, devrait-on dépénaliser ou légaliser l’homosexualité et l’inceste au Sénégal ? J’exige de votre part une réponse claire, car il me semble que vous n’avez jamais été clair sur cette question.

Vous défendez les droits humains, mais vous ne donnez jamais une position exempte de tout soupçon, encore moins une proposition ou une solution aux problèmes « éthiques » qui se posent à notre société actuelle ? Êtes-vous, oui ou non, pour ou contre la dépénalisation ou la légalisation de l’homosexualité et de l’inceste au Sénégal ? Et pourquoi ? Vous êtes Sénégalais de confession (musulmane ou chrétienne ?) et, en même temps, un fervent défenseur des droits de l’homme, droits définis par des instances juridiques internationales que vous représentez. Répondez s’il vous plait, le Sénégal vous écoute !

Le Sociologue Rebelle
mactko@yahoo.fr
Le Sociologue Rebelle




Vendredi 22 Février 2013
Notez


1.Posté par Orion le 22/02/2013 18:10
Tu nous fatigues, sociologue sans diplôme -- et rebelle à la finesse intellectuelle.

2.Posté par koromoko le 22/02/2013 19:52
orion tu es gay imbécile sar sape ndeyeeeeeee

3.Posté par moi le 22/02/2013 19:57
Encouragement sociologue raisonnement logique

4.Posté par Papa Noumou Ndiaye le 22/02/2013 21:40
Twitter
Bonjour Cher sociologue,
Étant moi-même sociologue et journaliste vivant en Suisse, j'aimerais que vous nous fournissiez le projet de loi suisse qui prévoit de légaliser l'inceste. Je pense que de les affirmations fallacieuses ne grandit ni ceux qui acceptent la publication de telles contributions ni plus généralement les (pseudo?)intellectuels qui peuplent notre pays.
Non, Cher sociologue, la Suisse n'a ni légalisé le mariage homosexuel, ni prévu de légaliser l'inceste. Les ethnologues ont depuis longtemps montré, en particulier Claude Lévy-Strauss, que cette pratique est prohibée par presque toutes les communautés humaines, aussi celles dites "primitives" ou plus prosaïquement premières que celles plus "civilisées".L'une des fonctions du mariage dans ces sociétés (échange de femmes) était de prévenir les guerres ou les luttes entre tribus, clans ou communautés.

5.Posté par Papa Noumou Ndiaye le 22/02/2013 21:41
Twitter
Remarques: les affirmations fallacieuses ne GRANDISSENT... Rxcusez-moi ce cet impair (la phrase a été réécrite sans relecrure. Faute lourde !

6.Posté par Le Sociologue Rebelle le 23/02/2013 03:55
Mon cher sociologue Pap Nounou NDIAYE,
Je ne sais pas où vous vivez en Suisse, mais en tant que journaliste vous devriez savoir que le débat sur la dépénalisation de l'inceste est posée régulièrement en Suisse. Les cas d'inceste sont tellement nombreux en Suisse que l'on cherche à voter une loi pour permettre à des adultes consentantes de s'adonner à l'inceste.

Vivez-vous réellement en Suisse ? Regarder cette vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=cv8__W3AwjU

Ce débat se passe à la télé Suisse TSR. Je suis certes loin de la Suisse, peut-être même loin de l'Afrique, mais je puis vous dire que c'est vous qui faites "une affirmation fallacieuse". Et bien au contraire, c'est plutôt votre commentaire "mensonger" qui devrait être retiré par Dakaractu.

En plus je précise bien :la Suisse veut, quant à elle, dépénaliser l'inceste afin d'autoriser des relations incestueuses entre un père et sa fille, une mère et son fils... Sachant que toute dépénalisation cache un projet de légalisation.

Revenez honnêtement, puisque vous vous dites sociologue et intellectuel exemplaire reconnaître que je suis mieux informé que vous après avoir visionné le lien que j'ai indiqué plus haut.

Pour vos fautes, ne vous excusez pas, j'en fait beaucoup plus que vous.

Bien à vous !

Je pouffe de rire quand vous argumentez en prenant exemple sur C. L-. STRAUSS : La prohibition de l'inceste est PRESQUE un "universal", mais il existe bien et a bien existé.

7.Posté par Fan du Sociologue Rebelle le 23/02/2013 05:55
Enfin Orion assume son homosexualité.

8.Posté par Fan du Sociologue Rebelle le 23/02/2013 19:53
Noumou NDiaye, tu ne dis plus rien. J'ai vu l'émission sur youtube. Le sociologue rebelle a bel et bien raison.

9.Posté par Papa Noumou Ndiaye le 10/04/2013 18:14
Twitter
Pouffez, Cher Sociologue Rebelle, pouffez toujours, tant que vous ne m'interdisez pas de poster sur ce site que je visite au demeurant assez rarement. D'où- et j'en profite pour répondre à Fan de Sociologue- le silence bien long, j'en conviens.

L'inceste comme la prostitution ou l'homosexualité sont ce que les ethnologues appellent des invariants anthropologiques, existant par conséquent de tout temps dans toutes les sociétés humaines. Cela n'en fait pas pour autant des pratiques acceptées universellement. Certaines d'entre elles ont assumé voire divinisé l'inceste pour leurs plus hautes autorités- je pense aux pharaons de l'Égypte ancienne.

Revenons sur le fond. Vous dîtes et je vous cite "…la Suisse veut, quant à elle, dépénaliser l'inceste, afin d'autoriser des relations incestueuses entre un père et sa fille, une mère et son fils...".

Je maintiens que le projet de révision du code pénal mis en consultation par la conseillère fédérale (ministre) Eveline Widmer-Schlumpf n'est pas de dépénaliser l'inceste, mais de le supprimer du code pénal (article 213), l'article en question étant jugé superflu. Le Département fédéral de justice et police (DFJP) considère en effet que "les autres dispositions qui répriment, indépendamment de l’inceste, les actes sexuels commis sur des mineurs ou des personnes dépendantes suffisent à assurer une protection adéquate" (i.e. incluant donc l'inceste).

Autrement dit, le projet, qui suscite néanmoins quelques remous au sein de la société et de la classe politique suisses, postule que l'évolution de la famille ne justifie "plus" seulement de parler d'inceste au sens d'ascendance/descendance, mais englobe au contraire et plus largement toute relation de "dépendance" (comme par exemple les relations entre père et belle-fille).

Mais la circularité des l'informations (Bourdieu) fait que très peu de journalistes (ou rédacteurs) cherchent à les recouper, en l'occurrence à lire le projet de révision du code pénal, ce que j'ai fait (voir ce lien ci-dessous):

http://www.fr.ch/saspp/files/pdf19/message_cf_ncp.pdf).

J'espère que vous n'avez pas succombé à cette facilité. Le Net en grouille…

On peut débattre de la pertinence de ce projet, au regard du caractère, pour moi, ignominieux de l'inceste et de l'homosexualité. C'est peut-être même une faute de vouloir traiter cette question sur le plan strictement juridique, en marge ou en dehors de toute considération éthique et morale.

PS: Je n'ai pas connaissance d'une régularité d'un tel débat dans l'espace public suisse, comme vous semblez le suggéré; mais vous devez certainement avoir raison.


10.Posté par anonymous le 17/04/2013 22:26
Un juste retour des choses, Sénégalais.

Ceci est un début de regard éclairé sur les aberrations humaines dont sont désormais capables les nations occidentales. Elles brandissent fièrement les bannières de "liberté, égalité et fraternité", mais une fois le masque tombé, elles se révèlent être les pires porteuses d'endoctrinement, d'intolérance et d'égoïsme que le monde connaît.

Il est temps pour ces populations, désormais totalement aveugles, déviantes et arrogantes, de comprendre que le monde ne se résume pas à leur misérable vision des choses ; qu'il est plus vaste, qu'il est multiple, et que ces cultures, aussi diverses que variées, ne partagent pas cette soi-disant morale, abjecte, fondée sur le vice, l'hypocrisie et la ruine de l'âme. Il est temps pour ces populations de comprendre que la raison n'est plus un apanage hellène, pas plus d'ailleurs, que l'émotion n'est restée nègre...

À toute fin utile, je précise que je ne serai jamais noir, mais que je ne suis plus complètement blanc non plus, depuis que j'ai quitté mon pays il y a 17 ans pour venir vivre en Afrique. Je me languis simplement de voir mes "frères" français comprendre enfin qu'ils sont eux-même la cause de leur souffrance, et qu'ils devront désormais payer chaque erreur qu'ils commettent sur le chemin de la déraison.
Un juste retour des choses.

En attendant, Sénégalais, je publie ton article sur Twitter, me servant ainsi de toi comme d'une arme vengeresse. Pardon et merci à la fois. Une arme que je retourne contre la folie de mes propres frères. Une arme qui je l'espère renoncera à toute fierté et revanche issue de l'Histoire, pour au contraire rester humble et maîtresse de sa course. Une arme qui, si elle sait rester droite, atteindra immanquablement son but, et le mien par la même occasion.

Bonne continuation à toi, Sénégalais.

Un toubab apatride.



Dans la même rubrique :