Cité dans plusieurs affaires nébuleuses : Qui protège Aliou Niang?


Cité dans plusieurs affaires nébuleuses : Qui protège Aliou Niang?
C'est la grande préoccupation qui taraude bien des esprits. En effet, au moment où des délinquants à col blanc payent pour leur incartade, l'ex Dg de l'Aser est quant à lui, épargné. Pour d'aucuns, l'impunité d'Aliou Niang, pour ne pas le nommer, s'explique par le simple fait qu'il ait rejoint les grasses prairies de l'APR. En tous les cas, il ne rate aucun évènement du parti au pouvoir. A titre illustratif, "Niang Aser" comme d'aucuns le surnomment affectueusement, a été récemment aperçu au cérémonial du frère du Président au Cices.
Quid des griefs?
Il nous revient que nommé Directeur pour la première fois de 2002 à 2007, en remplacement de M. Ibrahima Thiam, il viendra occuper à nouveau le fauteuil de patron de l’ASER en 2010,au départ de Modibo Diop; ceci avec l’appui des " Faucons de Wade."
Aussi, ressort-il de nos investigations que l’Audit Comptable du cabinet ADR, réclamé par le Doyen des juges par ordonnance du 23 Juin 2010 avait épinglé M. Aliou Niang comme étant à l’origine de plusieurs marchés fictifs estimés à plus de 100 Millions, rien que sur le 3e trimestre 2007. Le cabinet ADR estime en outre, à plus de 250 Millions de Francs Cfa, les irrégularités sur des marchés fictifs durant cette même année. Et tutti quanti...
Par ailleurs, il a été épinglé par l’ARMP pour délivrance de faux documents et manœuvres douteuses dans un dossier d’appel d’offres de 13 milliards. Pour ce marché d’électrification, une partie de la presse avait d'ailleurs relaté ses turpitudes lorsqu'il avait remplacé les vrais membres de la Commission de Passation des Marchés par des agents de l'Aser qu’il s'était lui-même choisis.
Ses combines ont occasionné des retards qui privent encore d'électricité les bénéficiaires de ce projet, c’est à dire 72 chefs-lieux et villages et une partie de la région de Casamance.
Ces cinq affaires extrêmement compromettantes sont sur la table des autorités judiciaires, dans cette nouvelle affaire Aliou Niang. La totalité des malversations s’élèverait à plus de Trois Milliards de F CFA en études fictives, travaux fictifs et frais divers pour récompenser les politiciens entre 2002 et 2007 (Tee-shirts, billets pour la Mecque, Transport, etc...)
Aliou Niang, désemparé par les conséquences de sa gestion, est venu se " réfugier auprès de l'APR pour échapper à la Justice", nous soufflera notre source...
Vendredi 1 Mars 2013



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent
1 2


Dans la même rubrique :