DAKARACTU.COM
Dakaractu - SABLUX
DAKARACTU.COM


Equipe nationale : Gana Guèye a un nouveau rôle dans le jeu?

Aliou Cissé n’est pas Marco da Silva, entraîneur d’Everton, et il n’est pas question de comparer ici les styles de jeu – diamétralement opposés – pratiqués par les deux techniciens. Mais le sélectionneur sénégalais est connu pour son pragmatisme et pourrait donc être tenté de profiter du travail effectué par Idrissa Gana Guèye en club, pour bâtir son collectif.



Ces dernières années, c'était son abattage sur le terrain, qui suscitait une multitude de commentaires. Ces dernières semaines, c'est désormais son positionnement qui est au centre des débats en sélection. Car, depuis qu'il y a débarqué en novembre 2011, l’ancien de Diambars y a toujours évolué comme milieu défensif, que ce soit au sein d'un duo devant la défense, notamment dans le 4-4-2, ou comme sentinelle, dans un 4-3-3. 
Gana Guèye est l’un de ses joueur-clés déjà impressionnant en club, dans un profil box-to-box. L’ancien lillois est d’ailleurs le deuxième joueur de la Premier League ayant réalisé le plus de tacles la saison 2018-21-019. Et il pointe sur le podium en terme de duels gagnés, malgré sa petite taille. Le deuxième meilleur « tacleur » du championnat anglais derrière le Nigérian Wilfried Ndidi de Leicester (144 tacles), n'en finit pas de susciter une forme de fascination. 
Replacé dans un style plus offensif en sélection, le joueur formé à Diambars semble en pleine mue et n’en finit plus d’épater tout le monde. Avec une nouvelle touche qu’on ne lui connaissait qu’en club, aux côtés du milieu portugais André Gomes. Il semble encore avoir élargi sa palette pour mettre en place ces atouts en équipe nationale. 
 
Alfred en sentinelle pour un Gana plus libre
Le milieu d’Everton a joué contre Nigéria, en amical, dimanche au poste de numéro 8. Milieu relayeur gauche dans le profil, Gana Guèye s’est finalement accommodé de ce poste hybride, entre 8 et sentinelle pure. Au point de s’ériger en contre-modèle face à Alfred Ndiaye, modèle de 6 dans le football moderne. Avec les titularisations du milieu de Malaga, la donne a un peu changé pour le joueur de 29 ans, repositionné un peu plus haut grâce notamment à la venue de Krépin Diatta, qui enclenche une plus grande mobilité. « Le coach me fait jouer plus haut et je me plais bien à ce registre », a dit le milieu sénégalais. Il lui faut encore des entraînements pour tout bien assimiler.
Cette évolution pourra-t-elle bénéficier à l’équipe nationale? Tout dépend des circonstances. Aliou Cissé est attaché au principe de sentinelle pure, poste qu’il avait fini par octroyer à Alfred Ndiaye, qui a fait le travail en Coupe du monde et pendant les éliminatoires de la CAN 2019. Quand le sélectionneur estime qu’il « peut faire les deux », le joueur d’Everton se préfère dans un milieu à deux, avec un peu plus de champ pour jouer l’essuie-glace derrière le secteur offensif et donc se projeter devant.
Contre la Tanzanie (23 juin), Aliou Cissé pourrait, s’il souhaite concocter un milieu à trois, choisir de l’avancer en plaçant une sentinelle comme Alfred Ndiaye devant la défense. Une façon de rebondir sur la très bonne prestation du milieu sénégalais en club. L’autre solution demeure cette belle complicité née avec Krépin Diatta, dans un milieu à trois avec Pape Alioune Ndiaye. Ce qui offre d’ailleurs à Aliou Cissé l’occasion de s’appuyer sur les nombreux atouts offensifs des Lions. Quoi qu’il en soit, déjà impressionnant physiquement avec son endurance légendaire, l’ancien jouer de Lille est en train de mûrir techniquement. C’est bon pour lui, bon pour le ...PSG et bon pour les Lions.
 


Lundi 17 Juin 2019 - 22:12
Dakaractu