Blâmes, confiscation de la carte nationale de presse : le tribunal des pairs du Cored rend son verdict, sanctionne et avertit.

Le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie (CORED) a tenu ce 25 février une conférence de presse sur les décisions issues de son tribunal des pairs.


Suite au monitoring de la campagne électorale des municipales et départementales du 23 Janvier 2022, quatre décisions ont été rendues incluant 10 blâmes et 6 avertissements. Il s’agit des quotidiens 24 heures , le mandat, Kritik, Vox Populi, La Tribune ainsi que les chaînes de télévision Sen Tv, 2sTv, Leral Tv et Walf Tv. Au total 14 journalistes et 1 technicien cameraman ont été ciblés dans cette affaire. 
Cette conférence de presse est le lieu pour la Secrétaire Générale du CORED de rappeler que les sanctions sont prises en compte dans l’accès au Fonds d’Appui et de développement de la presse. « Il y a un certain nombre de points requis pour bénéficier du fonds, si le ou la journaliste est blâmé 10 points lui sont automatiquement retiré », a déclaré Mamadou Thior directeur du Cored.

« Plusieurs sanctions sur un journaliste peuvent conduire à une confiscation de la carte nationale de presse »

Lors de la séance questions/ réponses faisant suite à la déclaration du CORED concernant les décisions du tribunal des pairs, le directeur du CORED, Mamadou Thior, a également déclaré que si un journaliste fait l’objet de plusieurs sanctions, il peut en effet ne plus prétendre à la carte nationale de presse. Car, c’est le CORED qui délivre le quitus qui est le document que l’on demande en premier lieu lors du dépôt de la carte nationale de presse. Toutefois, il explique que si un journaliste est averti plusieurs fois, sa carte peut lui être confisqué pour une durée limitée ou illimitée. Cela dépendra du degré de la faute commise. 

« Usurpation de fonction »

Toujours dans le même sillage, Mamadou Thior a brossé le fait qui secoue actuellement la toile faisant l’objet de l’indignation de tous les journalistes. Il s’agit de jeunes gens qui ont eu des accréditations signées « Presse » pour l’inauguration du stade olympique Me Abdoulaye Wade de Diamniadio. Une usurpation de fonction qui « va cesser »,  a rassuré le président du Cored. « Nous allons prendre les mesures nécessaires pour éradiquer ce fléau de l’usurpation de fonction ». 

Cette conférence est aussi l’occasion pour elle d’annoncer le lancement dès la semaine prochaine du site internet du Cored qui servira de voie informative par rapport à toutes les décisions de son tribunal de pairs. 
Samedi 26 Février 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :