PETITION : Appel à témoins contre la procédure d’expropriation des riverains de l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba détenteurs de titres fonciers depuis plus d’un demi-siècle


PETITION : Appel à témoins contre la procédure d’expropriation des riverains de l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba détenteurs de titres fonciers depuis plus d’un demi-siècle
Dakar le 15 février 2017
Collectif des habitants de la cité du port et
riverains de l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba
                                               
                                                                                       A tous les sénégalais et sénégalaises 

Objet : Appel à témoins contre la procédure d’expropriation 
             des riverains de l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba 
              détenteurs de titres fonciers depuis plus d’un demi-siècle


Chers compatriotes,

Nous avons appris avec indignation et stupeur la procédure administrative en cours visant à nous exproprier d’une partie de nos habitations en raison des travaux connexes à l’édification de la mosquée Massalikoun Djinane visant à élargir les trottoirs et créer des aires de stationnement.
En tant que paisibles citoyens habitant les lieux depuis plus de soixante-cinq  (65) ans nous sommes conscients que les autorités religieuses n’accepteront jamais que la construction de la mosquée soit le lit de griefs et d’atteinte aux droits fondamentaux des populations garantis par des titres fonciers en bonne et due forme datant de plus de six décennies.
L’élargissement de trottoirs sur une infime portion de l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba soit le 1/10eme ne peut avoir le caractère de travaux d’utilité publique.   
En tout état de cause le  Sénégal est témoin ! La démolition de ces maisons d’honnêtes gens fera monter la frustration et la haine des sénégalais ordinaires que nous sommes.
Nous portions beaucoup d’espoir au projet d’édification de la mosquée qui nous permettrait en tant que riverains de nous consacrer au culte musulman par la lecture du Coran et la pratique religieuse. Nous n’imaginions pas un instant la menace de confiscation et de démolition de nos habitats acquis au prix d’énormes sacrifices.
Sénégalais ordinaires nous sommes, mais restons des sénégalais à part entière !! 
Il ne faudrait pas que certains parmi les citoyens se sentent déshabillés au profit d’autres biens emmitouflés.   
Le vénéré homme religieux dont cette avenue porte le nom n’aurait jamais accepté une telle forfaiture car il était pour la paix et la justice entre les citoyens et les hommes en général. Il disait justement dans son écrit « Massalikoun Djinane »  ou « itinéraires des paradis » au chapitre 1107:
Traite ton égal de la manière dont tu aimerais être traité toi-même 
Nous signalons en outre que la fermeture de cette portion de l’avenue depuis plus de 10 mois a déjà entrainé un manque à gagner notable pour tous les commerçants et bailleurs contraints au chômage. Seul TOTAL a été dédommagé pour son manque à gagner; encore une preuve du manque de respect criard envers nos concitoyens. 
Nous demandons pendant qu’il est temps l’arrêt de cette procédure d’expropriation aux conséquences imprévisibles qui ne feront pas honneur à notre pays.  
Pour notre part nous nous opposerons et lutterons avec force et détermination, exaltés par la conviction ferme que Dieu n’est pas du côté des injustes.  
Je ne saurai conclure sans remercier tous les chefs religieux qui nous soutiennent, les membres de la société civile, les associations de défense des droits de l’homme, les conseillers municipaux de la commune des HLM, le coordonnateur de Benno Wattu Sénégal Mamadou Lamine Diallo , les jeunes du mouvement Nittu Dégueu, tous les habitants de Cité port, Bopp, HLM, Citec, Cité Douane, Colobane, Médina, les sénégalais de la diaspora, la radio Top FM et tous ceux qui se sont rapprochés de nous pour nous soutenir .     

Nous avons espoir que la justice et l’équité triompheront tout en comptant sur la compréhension des autorités. 


Le Président du collectif
Ass Malick Ndaw
Mardi 21 Février 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :