Ndiaga Samb, SG du PS/Yoff tacle Khalifa Sall et Cie : « Ils sont devenus maires et députés grâce à Tanor Dieng et… »


La 8ème coordination du parti socialiste a tenu, ce week-end, à Yoff Tonghor une (C.A) commission administrative pour s'adresser à la base.
Très remonté sur la polémique au sein de parti socialiste, le secrétaire sortant de la coordination communale de Yoff, Ndiaga Samb, s’est indigné du comportement des jeunes du parti  notamment de Khalifa Sall et sa bande, affirmant qu’ils plongent le parti « dans de l’indiscipline pure ».
Il fera savoir que le parti depuis sa création par Léopold Sédar Senghor, n’a jamais connu de tension.  « Abdou Diouf est resté avec Senghor 10 ans voire plus sans bruit. Et quand Senghor est parti  Abdou Diouf est resté avec Tanor », dira-t-il.
En 2000, rappelle t-il toujours, il y a eu la chute du PS. Malgré tout, dira-t-il, c’est Tanor qui était là avec l’ancien député Mar Diouf pour entretenir le parti et le structurer. Et toutes les coordinations ont repris vie « jusqu’à ce que ces Messieurs soient devenus maires après avoir été proposés par Tanor ».
« Comment quelqu’un peut-il tenir les rênes du parti pendant 10 ans sans l’aide de personne et qu'on veuille aujourd’hui prétexter qu’il porte la poisse », s’est-il agacé.
« Et pourtant Tanor leur avait dit qu'au moment venu le PS aura un candidat mais ce ne sera pas moi, le parti choisira. Pourquoi donc s’empresser?  Mais comme ils ont atteint leur objectif d’être maire et député, ils pensent que le cap du présidentiable on le franchit comme ça. Il faudra qu’ils sachent conjuguer le verbe attendre à tous les temps, qu’ils sachent faire la queue et être patients », conseillera Ndiaga Samb.
Idrissa Ndiaye le secrétaire général  entrant de rappeler que cette séance est une tradition dans leur parti lorsqu’il s’agit de s'adresser à la base pour prendre une décision.
 « C’est à partir des décisions prises à la base que le parti prend des dispositions, des décisions ou des orientations », informe t-il.
Il s’y ajoute que cette séance est assez particulière parce que le secrétaire général du parti socialiste Ousmane Tanor Dieng avait adressé une lettre circulaire à toutes les coordinations pour leur demander d’interroger les militants sur les questions en termes de stratégie d'alliance.
Un questionnaire a été proposé à tous les responsables de coordination où il était question de débattre sur la pertinence de rester dans la coalition Benno Bokk Yakaar; mais aussi il était demandé aux militants de choisir le type de coalition à nouer si jamais le parti quittait la coalition de Benno Bokk Yakaar.
« Nous avons demandé aux commissions administratives de chaque section de répondre au questionnaire. Et  c’est à partir de là que nous allons compiler ces résultats.  D’ailleurs pour ce qui est des résultats obtenus sur les  138 coordinations les 2/3 se sont prononcées. Pratiquement nous avons  une majorité écrasante car les militants ont demandé à rester et à  consolider l'alliance Benno Bokk Yakaar », fera encore savoir Mr Ndiaye.
Pour ce qui concerne les législatives, poursuit-il, cela dépend de la confirmation de la base.
« Vous savez le parti socialiste est un parti de masse et c’est un parti qui exerce la démocratie à la  base, contrairement à certains de nos responsables qui  privilégient la confrontation. Et je pense qu’au sortir du week end, d’autres coordinations vont donner leur aval », conclura t’il.
Lundi 29 Août 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :